15 décembre 2014

La morale des grèves d'automne...

Qu'est-ce que je retiens des grèves d'automne?

1. Quand tu donnes du pouvoir à certains cons en leur donnant l'impression d'avoir "une mission", qu'ils soient de gauche ou de droite, ça finit toujours par déraper et par sortir des limites de la légalité, de la bien-séance et de la courtoisie. Et quand en plus, tu les mets en face de cons aux idées opposées, tu risques des échauffourées.
2. Quand tu attaques politiquement un gouvernement avec un canon avant même qu'il n'ait eu vraiment l'occasion de démontrer les idées de son programme et surtout, en focalisant sur un seul d'entre eux alors que le problème est plus global (classe politique dans son ensemble, europe, etc.), tu lèves contre toi des tas de personnes qui sont d'accord avec tes principes mais ne peuvent accepter tes méthodes.
 3. Quand tu te limites à une ou deux mesures slogans pour justifier ton opposition, tu te bloques des possibilités de négocier alors que c'est la seule sortie honorable pour tout le monde...
  • Le saut d'index? Ce serait tellement plus intelligent de repenser l'indexation pour tout le monde en y mettant un plafond plutôt que d'obliger de faire payer les bas salaires via un saut d'index pour éviter l'indexation des plus hauts...
  • La pension à 67 ans? Il est vrai qu'actuellement, le monde est plein de petits vieux de 64 ans et demi qui donnent cours, qui travaillent dans les épiceries et qui vous reçoivent aux guichets de la poste... Postposer de 2 ans va tout changer...
Bref, les syndicats, en embrayant de manière totalement exagérée sur la propagande du PS ont cassé l'outil important qu'est le droit de grève. Maintenant, ils n'ont plus d'armes pour la suite.
Finalement, ces grèves seront sans doute contre-productives.
J'espère juste que les responsables syndicaux auront au moins la décence d'accepter des compromis si à un moment la ligne modérée du gouvernement Michel1 propose un vrai Tax-Shift qui serait bénéficiaire pour tous les travailleurs...

Aucun commentaire: