17 novembre 2014

les bons riches vs les mauvais riches...

Ce matin, le ministre Marcourt, dans une interview sur la RTBF, parlait avec dédain de ces « riches » qu’il fallait sans doute faire payer pour équilibrer les budgets.

Il y a un débat idéologique qui a d’ailleurs démarré ces derniers jours quant à savoir si les patrons qui pourtant produisent de la richesse doivent être plus taxés que les autres. Je pense personnellement que oui, mais je ne veux pas aborder ce débat ici.

Mon propos est plus un problème récurrent avec certains slogans ou autres remarques que l’on trouve dans la bouche de nombreux représentants de « la gauche ».
Ces gens passent leur temps à critiquer les « riches » et les « nantis », ces êtres malsains qui, à les écouter, « mangent des pauvres au petit déjeuner » et qu’il suffirait de faire cracher au bassinet pour améliorer la vie de tous.

Il y a juste un petit point qui me chiffonne. Ces ministres de gauche, ne sont-ils pas des personnes qui – souvent grâce à l’argent public – se sont construits des patrimoines financiers qui les mettent à l’abri, eux et leurs enfants, pour des lustres ?
Il est bien évidemment difficile de le prouver, leur patrimoine étant déclaré dans le plus grand secret dans des enveloppes qui ne seraient ouvertes (avec peut-être de grosses surprises à l’intérieur) qu’en cas de problème avec la justice.
Néanmoins, on peut supposer qu’avec leur salaire, l’endroit où ils habitent voire le nombre de leurs mandats rémunérés et/ou de résidences, ils font aussi partie de cette classe sur laquelle ils vomissent dans les médias.

J’aimerais donc comprendre cette schizophrénie qui permettrait à un élu de définir – à l’instar des bons et des mauvais chasseurs – qu’il y a des « bons riches » et des « mauvais riches » et que – comme par hasard – eux sont du bon côté…

Si quelqu’un a une idée….

Aucun commentaire: