22 mai 2014

Reste 3 jours pour se décider pour qui voter...

On vote ce dimanche et franchement, c'est toujours la bouteille à encre...

Niveau européen: je n'ai quasi rien entendu sur le sujet en campagne électorale alors que quasi tout s'y décide. Si j'ai bien compris, de toute manière, l'influence des partis belges est diluée dans les groupes politiques du parlement qui sont composés un peu n'importe comment.
Au niveau des personnalités, c'est soit Ecolo (Lamberts), soit MR (Michel, Hazette) qui ont attiré mon attention, mais aucune de ces deux tendances n'est dans un groupe puissant au parlement et ne pourra permettre d'influer sur le choix du président de la commission. D'ailleurs, il semble que même dans ce cas, cela n'aurait pas d'impact (lire la chronique d'Anne Blanpain).
Reste donc l'espoir qu'en tant qu'individus, ils puissent agir et à ce jeu, P. Lamberts a une longueur d'avance vu ses actes passés.
Enfin, aucun MR n'a répondu à l'appel du WWF...


Niveau fédéral: ce que j'ai entendu de la campagne tourne autour du PS vs la NVA.  Vu la constance de certains électeurs quoi qu'il arrive, on sait déjà qui seront les plus forts en Wallonie et la question sera alors de connaître l'ampleur de la victoire en Flandre... Il parait que c'est cela aussi la démocratie.
L'autre information que j'ai retirée de cette campagne est que les partis sont tous des prometteurs de beaux jours qui n'auront vraisemblablement pas les moyens de mettre leurs politiques en œuvre.
J'avais hésité à voter "blanc" mais un détail pourrait me faire changer d'avis: le FDF est le seul parti qui propose une solution (que je trouve intelligente et que je défends depuis toujours) au "problème" de l'indexation qui creuse l'écart entre gros salaires et petits salaires: la modularité. Rien que pour cela, ils mériteraient ma voix.
De plus, le libéralisme social est ce que j'ai toujours défendu avec l'écologie libérale. Et finalement, que ce soient eux ou les autres qui ne tiennent pas leur promesse par après, pourquoi ne pas leur donner une chance?
Mon seul doute est qu'on parle tellement peu des FDF namurois que je ne suis même pas certain des compétences de ces candidats.

Niveau régional: aux précédentes élections, j'avais voté Ecolo mais la clarification de son positionnement très à gauche et ses positions de gouvernement plus "sociales" qu'"environnementales" ou "de gouvernance" me poussent à ne pas rééditer l'expérience. Bien sûr, au niveau de la gouvernance, je reste convaincu qu'ils sont les seuls à avoir une vraie vision. Mais cela ne me suffit plus.
Le cas Maxime Prévot est une possibilité, pour la personne et ses réalisations namuroises plus que pour le parti, qui semble partir en vrille. Le fait que le cdH semble laisser un ministre abuser de son pouvoir pour intervenir dans une affaire de moeurs sans que l'on ne sache vraiment ce qu'il en est - l’omerta étant totale - me pose un problème au niveau du parti.
Au niveau de l'enseignement, parent pauvre de cette campagne, alors que ce devrait être LE sujet qui mobilise tout le monde, le MR reste le seul parti qui avait proposé des solutions qui me paraissaient pouvoir améliorer les choses lorsqu'il était au pouvoir.  Depuis qu'il n'y est plus, rien ne va vraiment dans le bon sens à mon avis. Je pourrais alors faire un choix de programme et plus de personne.  Ma décision est donc loin d'être claire.

Bref, devoir se décider sans aucun argument réellement solide pour l'un ou l'autre, c'est assez compliqué et chaque débat/bac à sable me conforte dans cette incertitude.

Je pense qu'il faudra que je pense à prendre un dé ou une pièce dans l'isoloir...

Aucun commentaire: