23 octobre 2013

Le Père Fouettard, symbole raciste? #wtf

Le comité des droits de l’homme de l’ONU enquête sur le caractère potentiellement raciste du « Père Fouettard » qui accompagne Saint-Nicolas lors de la célébration traditionnelle pour les enfants existant en Belgique et aux Pays-Bas.

Le personnage de Zwarte Piet (en Flandre et Hollande)/ Père fouettard, coiffé d’une perruque afro et dont le visage est peint en noir, a fait l’objet d’une polémique ces dernières années, ses détracteurs le considérant comme un stéréotype raciste. Pourtant, c’est avant tout la figure de celui qui vient punir les méchants enfants… Donc, un peu le bras armé de la justice J

Je ne suis de base pas fan des traditions ou du folklore quand il est archaïque ou religieux et fait souffrir gratuitement (corrida, chasse à courre, etc.), ce qui n'est pas le cas ici, au contraire.  Je ne suis néanmoins pas convaincu de l’intérêt d’avoir un Saint-Nicolas quand on a déjà un Père Noël (si ce n’est pour des raisons commerciales).  En anglais, Père Noël, c’est d’ailleurs Santa Claus…. Saint Nicolas, quoi….

Par contre, je pense qu’à un moment, il faut arrêter le puritanisme exagéré et le « politiquement correct » à outrance.  Quand un ex-consultant sportif parle de « purs belges », on y voit tout de suite une trace aryenne là où je vois personnellement un terme inapproprié.  Quand un actuel animateur sportif parle de « personne de couleur, bien intégrée » alors que la personne en question est belge de souche, on en parle pendant des jours, etc.

A côté de cela, des partis d’extrême droite sont en croissance un peu partout en europe ; des mouvements islamistes liberticides agissent partout dans le monde en excluant les femmes sans que les médias n’en fassent si souvent leurs choux gras.

L’ONU n’a-t-elle vraiment pas d’autres choses à faire ? S’occuper de l’Iran, de la Corée du Nord, de la Syrie, des mouvements racistes violents, etc.

Et puis, de toute manière, le père fouettard, c’est comme St Nicolas, quand il est en chocolat, il est tout noir et tout le monde s'en fout !! J

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Cher auteur,

Merci pour ton billet sur le politiquement correct à outrance frisant le ridicule.

La Saint Nicolas est une fête qui a sa raison d'être et qui est censé faire passer un message aux enfants. On apprend/rappelle à l'enfant qu'il faut être gentil (d'accord au moyen de la carotte ou le bâton). Je ne crois pas que les enfants fasse un lien entre un méchant déguisé dans un espèce de sac de patate avec un fouet avec quelques traits noirs sur le visage et un - je ne sais mēme p,us le terme politiquement correct à employer.

Les enfants sont déjà tellement habitués au fait que le blanc est la couleur des gentils et la couleur noir charbon représente les méchants. Tout le monde des enfants véhicule autour de cette dichotomie.

Mais si c'est tellement problématique de nos jours, faisons une thèse, un référendum pour savoir quelles couleurs on aurait le droit d'utiliser pour apprendre aux enfants la différence entre gentil est noir. Ahh oui, il faudrait également penser que faire ave ces tous les livres d'enfants qui se servent encore de ces deux couleurs pour l'apprentissage du concept bon/méchant.

Concernant ton article, qui débutait sur une grandeouverture d'esprit et de tolérance, je ne regrette qu'une chose, pourtant tellement normal et caractéristique, mais que je trouve à chaque fois dommage. Si déjà, tu rappeles que le concept du père Fouettard est transfrontalier, c'est un peu réducteur de ne parler que du BE et du NE. Il s'agit d'un personnage commune, entre autres, à tout le Benelux, à la Lorraine, à l'Alsace, à la Normandie.

A bon entendeur,,
Joëlle