01 juillet 2013

L'évolution plutôt que la révolution: now or never?

La crise économique et  l'austérité attenante mettent de plus en plus de gens en état de contestation concrète.
Les gens qui préféraient par le passé se taire pour continuer à vivre bien avec leurs petits avantages - réels bien qu'incomparables à ceux de certains privilégiés - plutôt que de demander des changements sont de moins en moins nombreux car justement, ces avantages diminuent chaque jour un peu plus.
Je pense que notre société et nos responsables politiques sont devant un choix: entamer une évolution, où les gaspillages et incohérences financières de certains seront mis à mal au bénéfice du plus grand nombre ou devoir faire face à une révolution qui amènera son lot de débordements, de violences et d'exagérations.

Le Standard de Liège est l'exemple qui peut être pris pour montrer que l'aveuglement face à des décisions "logiques" peut mener à d'autres décisions irréversibles.
Roland Duchatelet avait un club de football qu'il aurait pu amener au paradis. Il avait les moyens de le faire et il a eu le "momentum" pour y arriver. En fin de saison passée, après la qualification européenne au forceps à laquelle personne ne croyait, il aurait pu confirmer un entraineur adulé, accepter d'utiliser les 20 millions qu'il a mis en poche (alors que vu sa fortune, il n'en a pas besoin) pour stabiliser le groupe et engager quelques renforts et ses plus fervents opposants se seraient tus devant la démonstration d'une capacité à prendre les décisions les plus rationnelles à l'avantage d'un club.
Au lieu de cela, il s'est muré dans ses visions personnelles en dépit de tout bon sens et a amené la révolution. Résultat: mauvais pour tout le monde car il va falloir une nouvelle fois tout reconstruire...

En parallèle à cette annonce de sa future passation de pouvoir viennent les informations sur le nouveau budget de l'état où les citoyens vont encore devoir payer pour renflouer les dépenses souvent incohérentes du passé... et du présent.
De moins en moins de personnes acceptent les dépenses d'une famille royale protocolaire vivant dans le luxe pour des retombées pour l'état auxquelles de moins en moins de personnes croient vraiment.
De moins en moins de personnes acceptent sans rien dire les dépenses ou les émoluments d'élus vivant au dessus des moyens d'un état surendetté.
De moins en moins de personnes acceptent les frais qui paraissent parfois si peu en adéquation avec le résultat final, dont le changement de logo de Wallonia.be n'est que le dernier soubresaut...

Bientôt, de plus en plus de citoyens poseront la question du pourquoi d'institutions ou de niveaux de pouvoir dont la rationalité laisse à désirer et dont la justification laisse toujours plus pantois quand on connait le nombre d'autres niveaux qui pourraient rendre les mêmes services en se passant d'élus et de leurs obligés. Je parle par exemple ici des provinces, pour lesquelles je ne trouve toujours pas d'argument convainquant quant à la survie face aux communes et régions.

Il faut apprendre du passé et des echecs pour grandir, ne pas refaire les mêmes erreurs et oser agir pour le bien du plus grand nombre face aux avantages d'un tout petit nombre.

Amis élus, regardez ce qui se passe au Standard et prenez rapidement de véritables décisions qui seront sans doute difficile à faire passer face à quelques amis influents - cumulards et/ou profiteurs - qui vivent au crochet de l'argent public.
On sait bien qu'il ne sont pas si nombreux que cela et qu'éliminer ces gaspillages là ne sauvera pas notre budget et notre économie, car l'impact sera sans doute marginal et les erreurs du passé ne s'effaceront qu'en plusieurs générations. Néanmoins, l'image qui en ressortirait vous grandirait tous et calmerait "la rue".
En ces temps où de plus en plus, l'austérité amène à une démocratie émotionnelle plus que rationnelle, il n'y a qu'ainsi que vous éviterez la révolution et continuerez à faire avancer l'évolution.

Je pense qu'il n'est pas encore trop tard mais il est temps, oui, vraiment temps...

Aucun commentaire: