01 avril 2013

NewB: un idée qui a le mérite d'exister!

Beaucoup de commentaires ces derniers temps sur le projet de nouvelle banque coopérative dont le projet a été lancé il y a une semaine avec un succès remarquable auprès des citoyens, ce qui lui assure une publicité gratuite de toute beauté. Sans dépenser un euro en marketing, on en parle dans tous les médias. C'est ainsi que je vois le meilleur marketing qui soit: le marketing viral... Tout le monde en Belgique a au moins entendu parler de "NewB" et cet état de fait est impayable dans le monde de la communication.

Résultat: plus de 25.000 coopérateurs en 2 semaines. Soit une levée de fonds de plus de 500.000 euros. Si on parlait de "crowfunding", le résultat ferait baver tout initiateur de projet car avec une telle somme, on peut lancer pas mal de petits projets.
Ici, on parle d'une banque qui veut offrir tous les services classiques. C'est donc loin d'être suffisant. Reste à voir qui apportera le reste du financement et c'est là que l'on verra si le projet est réaliste.

Reprenons au début. Je me suis lancé dans l'aventure dans les premiers. Pourquoi?
Une partie de mon épargne est placée chez Triodos depuis 15 ans parce que j'ai découvert les principes de cette banque à l'époque de mes engagements étudiants et j'ai vu qu'ils étaient compatibles avec mes valeurs:
  • une banque visant des placements éthiques et durables,
  • une organisation interne qui suit les principes de la Responsabilité Sociétale des Entreprises et ne pousse pas à la démesure (pas de bonus ou de salaires démesurés).
J'en suis également un petit actionnaire depuis 5 ans pour soutenir ces principes.
Par contre, Triodos n'offre pas tous les services d'une banque pour les particuliers: par exemple pas de compte à vue. Cela reste donc une solution partielle.

L'Offre New B pourrait donc être une solution complémentaire qui pourrait offrir le panel entier des solutions bancaires aux particuliers. Je suis donc devenu coopérateur de cette banque pour soutenir le projet d'une banque full service "éthique et durable" mais aussi pour avoir directement les informations "de l'intérieur" et voir pas à pas ce qu'ils proposent comme solution. A 20 euros, le jeu en valait la chandelle!

J'ai entre-temps découvert que Citibank avait été rachetée en Belgique par le groupe "Crédit Mutuel Nord Europe", banque coopérative fortement engagée dans la Responsabilité Sociétale des Entreprises. 
Il y a donc déjà une banque de ce type présente en Belgique, la différence étant néanmoins que NewB se présente comme belge et visant un investissement local, alors que Tridos reste à la base hollandaise et CMNE reste à la base française.

Au niveau de la gouvernance, j'entends dans les médias que chaque coopérateur aura son mot à dire en AG. Bien évidemment, c'est le principe "une personne-une voix" mais il faut arrêter de rire: pour pouvoir prendre des décisions à 30.000 votants (supposition libre actuelle), on se rapprochera plus du principe d'un votation suisse ou d'un référendum européen que d'un grand débat d'idées. 
En clair, les responsables devront "pré-mâcher" le travail et le vote sera au mieux un choix multiple sur des questions un peu ouvertes, au pire un "oui/non" sur des décisions stratégiques. Ceux qui pensent que chaque coopérateur va pouvoir donner "ses idées" sur l'évolution de la banque se fourvoient. Mais chacun pourra néanmoins démocratiquement voter sur les grands principes. C'est déjà beaucoup plus que dans la majorité des autres banques, où l'actionnaire majoritaire sait que quoi qu'il arrive, il fera passer sa décision.
  • Est-ce que je crois dans la viabilité du projet? J'attends de voir. 
  • Est-ce que je lui confierais mes économies? Peu probable au début car la vie m'a appris que dans les domaines qui touchent à l'argent, à chaque fois que j'ai pris un risque non calculé jusqu'au moindre détail, je l'ai payé par après. On verra donc après un an d'existence.
  • Est-ce que je pense que ce projet était nécessaire pour faire bouger le monde? Oui, un peu naïvement sans doute car cela démontre une fois de plus à tous les porteurs de projets que faire dans l'éthique, l'humain et le transparent, cela motive les gens et cela peut déplacer des montagnes. Cela peut permettre dans nos contrées évoluées de faire changer de paradigme et d'ouvrir les yeux vers de nouveaux types de projets à ceux qui ne les connaissaient pas.
C'est donc un projet d'utilité publique. Pour le reste, wait and see! 

Aucun commentaire: