16 février 2013

500kwh gratuits: fausse bonne idée?

Je n'ai jamais caché ma sympathie pour l'écologie. Ceci ne rend qu'encore plus forte ma consternation devant l'annonce (que j'ai peut-être mal comprise) de Jean-Marc Nollet ce matin.
Vous pouvez lire ici le texte de cette annonce

D'abord, je pense qu'instaurer une facture progressive selon les efforts consentis pour les économies ou l'écologie serait une bonne chose. Je ne dis pas que ce serait facile à mettre en œuvre et à suivre, je dis que le principe me plaît.

Mais de quoi est-il question ici?
1. "Objectif : offrir aux Wallons 500kwh gratuits chaque année et une diminution sensible de la facture de la grosse majorité d’entre eux"
Quels sont les limites à ce "cadeau"? Aucune, de prime abord.
Que l'on soit simple résident dans un appartement mal isolé se chauffant à l'électricité ou ménage de quatre ou cinq vivant dans une maison à la campagne que l'on fait tout pour isoler tout en utilisant un chauffage au bois, la réduction sera la même. Bof...

2. "Moins on consomme, moins l’électricité coûte"
D'accord sur le principe, mais de nouveau, est-il normal qu'une personne isolée qui laisse allumées ses lampes halogènes en permanence reçoive la même réduction qu'une famille de cinq qui a placé des lampes à Led dans les 4 chambres de la maison? Bof...

3. "Une famille précaire ou économe qui consomme 1.700 kwh/an paie aujourd’hui son électricité plus ou moins 500 euros."
Dans cette phrase, c'est le "OU" qui me pose un gros problème. Je suis désolé si cela choque certaines sensibilités mais je ne vois pas pourquoi le fait d'être une famille précaire dispenserait d'être économe!!! Que l'on utilise des subsides pour procurer à ces familles précaires des lampes basse consommation, chauffage à bois ou qu'on leur apprenne les trucs anti-gaspi, pourquoi pas.
J'aime assez l'exemple de fin de communiqué: "Savez-vous que 3 millimètres de givre dans un surgélateur augmente la consommation de celui-ci de 30%". Je peux me tromper, mais je serais curieux de savoir combien de familles précaires s'intéressent au dégivrage de leur surgélateur...

Je pourrais ajouter d'autres exemples, mais à quoi bon, mon message est passé avec ces quelques phrases. En effet, mon propos est le suivant: plutôt que d'offrir un cadeau "gratuit" à tous, que l'on soit économe ou pas, essayons de trouver des solutions pour que ceux qui sont précarisés ET (pas ou) économes en retirent encore plus d'avantages et que ceux qui ne sont pas précarisés ET non économes en retirent encore plus de désavantages.

Parfois, ce qui différencie un ménage précarisé d'un ménage "de la classe moyenne", c'est son éducation à l'économie. Pour les mêmes revenus, se passer de certaines choses "futiles" permet d'améliorer son quotidien.
Plutôt que de faire des cadeaux, éduquons les gens à l'économie, à la santé, à l'écologie. Bien évidemment, c'est plus difficile et moins porteur électoralement mais c'est ainsi que l'on pourrait sortir certains ménages d'une partie de leurs problèmes.

Pour paraphraser un célèbre slogan: "donne 500 kwh à un consommateur, il se chauffera deux mois; apprends-lui les économies d'énergie, il t'en sera reconnaissant toute sa vie.."

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Le parti de Nollet essaie déjà de promouvoir l'éducation à l'écologie. Mais c'est pas assez "croustillant" à raconter dans les médias donc oil y aura moins de chances qu'on en parle par rapport à une annonce "ce sera gratuit" (on est dans une société de la pub "réductions", "moins cher" et "tout gratuit").

Si je n'ai pas lu le contenu de la politique de Nollet (certains critiquent par exemple qu'un ménage de une ou cinq personne(s) paiera la même quantité, ce que trouve en effet dommage), je reste néanmoins favorable sur le principe. Je ne vois en effet pas en quoi cette mesure pousserait à ne pas faire attention : la faible consommation sera gratuite/pas chère, et la surconsommation plus chère. Pourquoi une personne s'amuserait à consommer plus encore à partir du moment où on l'informe que l'électricité sera plus chère pour les gros consommateurs ? (à partir du moment où il est informé, bien entendu)

En outre, la gratuité permettrait à une proportion de ménages de sortir de la précarité (en combinaison avec l'éducation à la consommation, on est bien d'accord, mais cf ma remarque ci-dessus).

Sinon, je viens de découvrir ce blog, il a l'air sympa et différent de ce que j'ai l'habitude de voir (des auteurs souvent grincheux et de mauvaise foi avec des articles trèèèès longs pour raconter trois fois rien).

rwarmont a dit…

Pour répondre à la remarque, je ne dis pas qu'elle consommerait plus, je dis juste qu'elle ne ferait sans doute aucun effort pour en faire moins car souvent, cela va de pair avec des efforts à faire.

Merci pour le commentaire sur mon blog modeste mais essayant d'avoir une petite utilité dans certains débats :)

dtupp a dit…

Rien n'est gratuit, on en a pour son argent. Vous le dites vous même dans le billet précédant.
Déjà que je paie pour des certificats verts mal torché par des incompétents spécialistes des yakas et lesautrespaieront, je n'ai certainement pas envie de payer trois fois : une première fois les certificats verts, une deuxième fois les 500 kWh gratuits pour les autres pour les autres, une troisième fois la récupération du gel de la régularisation des prix de l'énergie. On a presque envie de devenir ermite.