20 janvier 2013

Du Fyra au Forem, budgets en cause...

Je peux me tromper mais je vois un point commun dans les problèmes rencontrés par le Forem et la SNCB ces derniers jours. Pour rappel, le helpdesk informatique géré depuis le Maroc et le train qui perd des morceaux quand il n'est pas en panne.

Ce point commun, c'est le type de sélection mis en place pour les offres de services reçues après appel d'offre dans le public.

Certaines PME ne gagnent quasi jamais une offre du public quand elle est trop typée "low-cost".
Pourquoi? Car si l'on met un point d'honneur à fournir éthique et qualité en se basant sur les principes que nous apprend la Responsabilité Sociétale des Entreprises, cela parait parfois plus cher sur le court terme.
En effet, une structure participative coûte mais apporte de l'implication qui bénéficie aux clients. Travailler avec du matériel qui a fait ses preuves et qui est solidement testé et garanti n'est pas le meilleur marché. Fournir un contrat flexible qui permet au client de ne payer que ce qui lui est nécessaire peut demander de prendre une sécurité qui donne un plafond potentiellement plus élevé.

Les entreprises qui sacrifient les prix (ce que souvent, elles rattraperont ailleurs) gagnent les contrats où l'argent est la motivation principale, ce qui est trop souvent le cas dans certaines branches du public.

J'ai l'impression - non factuelle - qu'au niveau du Forem et de la SNCB, on est dans ce cas de figure. En visant le prix le plus bas, ce qui reste une vision court terme non rentable dans une optique durable, on prend des risques sur la qualité, l'éthique ou autres critères du même genre.
Je n'irai pas plus loin car ce ne sont ici que conjectures basées sur des réflexions et pas des faits.

Néanmoins, si ces réflexions sont justes, j'espère - pour le bien de l'avenir de nos services publics - que qualité, éthique et développement durable auront bientôt autant droit de citer qu'une somme d'euros placée au bas d'un document, qui n'est en plus parfois que la partie visible de l'iceberg. En effet, il est courant que sur le long terme, la facture s'allonge, quand les trains s'arrêtent ou les postes de travail ne sont pas créés par ici...

1 commentaire:

SANE a dit…

"Clap-clap-clap"
J'ajouterai que ce type de choix manque également de soutien bancaire... Quand on propose un projet respectant ces valeurs... La réponse est "non". Et quand on s'adresse à un organisme bancaire étiqueté "responsable"... On vous répond "que l'on intervient que pour des montants beaucoup plus élevés"... Comprenne qui pourra ;-)