20 novembre 2012

Budget politique: ils ont - bien sûr - choisi la pire des solutions!

Les ministres et leurs conseillers qui ont toujours évolué dans le public n'ont souvent jamais travaillé dans le privé.  Ils ne connaissent donc pas souvent la notion de récompense à la performance.  On le voit un peu plus à chaque décision qui touche l'emploi et le privé. Mais cette fois-ci, c'est le pompon, si j'ai bien compris les infos entendues ce matin!

Je cite les principes de l'accord budgétaire: "L'accord précise que l'indexation est maintenue, tout comme les hausses barémiques (ancienneté), mais il n'y aura aucune autre augmentation."

Je vous traduis ce que comprend quelqu'un qui a déjà géré des équipes dans le privé, où l'on demande de la qualité et de la "performance": que vous soyez bons dans votre métier ou très mauvais, du moment que vous arrivez à faire le minimum pour ne pas être foutu dehors, vous serez augmentés de la même manière. Plus aucun "mérite" ne peut être mis en avant.

Et que les dirigeants syndicalistes "autistes" ne viennent pas se plaindre maintenant. Sans leur stupide incapacité à pouvoir accepter que bloquer l'indexation sur les hauts-salaires n'était pas obligatoirement ouvrir la boite de Pandore et que cette solution était la plus intelligente et la plus logique, on n'en serait pas là.

Mais d'intelligence et de logique il n'est souvent pas question quand on parle politique, car les dogmes sont au dessus de la réflexion.

Dès lors, bon courage à tous mes amis managers qui viennent pour deux ans de perdre toute possibilité de récompenser les employés qui font vraiment ce qu'ils peuvent pour faire du "bon" boulot.  Il vont devoir faire encore plus preuve d'ingénierie fiscale ou équivalent pour trouver des alternatives en récompense...

J'ai la chance actuellement de travailler dans une coopérative de travailleurs associés où la gestion de la motivation ne passe pas uniquement par la récompense salariale mais pour tous les autres types d'entreprises, c'est un sacré nivellement par le bas qui se présente pour les deux ans qui viennent!

Maintenant, je ne demande qu'à ce que l'on me démontre que je n'ai pas bien compris les infos dans les jours qui viennent...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut Regis, ma compréhension de cette nouvelle directive est qu'il ne sera plus possible de negocier sectoriellement une augmentation systématique pour l'ensemble des salariés dudit secteur. Cela n'empechera pas les augmentations individuelles sur base du mérite... Personnelement je trouve que les décisions prises cette nuit ont l'air plutôt bonnes même si une saut d'index socialement corrigé me semblait avoir du sens.
François

Régis a dit…

Si c'est cela, je suis - un peu - rassuré :) Mais alors, c'est extrêmement mal communiqué ;)