02 octobre 2012

Non, Eliane, une majorité sans PS n'est pas une erreur de l'histoire!!

Je regardais bien sympathiquement l'émission de la RTBF "Qui sera le maïeur" en podcast vidéo ce soir.
Présents sur le plateau, Maxime Prévot, Arnaud Gavroy et Anne Barzin pour la majorité sortante et Eliane Tillieux pour l'opposition.

Un débat somme toute classique où la majorité, dans une unanimité prometteuse d'accords si les électeurs leur en donnent la possibilité, défendait son travail de 6 ans et où l'opposition les attaquait avec des arguments parfois légers.

En effet, se baser sur les 3 témoignages de citoyens via le "votomaton" comme étant les avis "de la population" me semble exagéré.
Ensuite, il est de notoriété publique que les dossiers que le PS signale comme "n'ayant pas abouti" lors de cette législature ont été bloqués ou non soutenus à d'autres niveaux de pouvoirs par des représentants socialistes.
Enfin, quand on sait que de nombreux dossiers restés en souffrance sous 60 ans de direction socialiste de la ville ont enfin bougé sous cette législature, c'est un peu gonflé d'utiliser de temps en temps l'expression "cette majorité n'est pas active".

Bref, un débat classique qui démontrait que la majorité me semble avoir bien travaillé et être d'accord sur un projet commun en cas de nouvelle collaboration.

C'est à ce moment qu'une monstruosité est sortie de la bouche d'Eliane Tillieux à travers quelque chose du genre: "Il est à espérer que les électeurs permettront que l'absence du PS au pouvoir durant cette législature devienne une erreur de l'histoire" !

L'accession démocratique d'hitler au pouvoir est une erreur de l'histoire; l'inquisition catholique est une erreur de l'histoire; la mise en place du maccarthisme est une erreur de l'histoire; etc.
La mise en place d'une majorité responsable qui étudie des projets, fait selon ses moyens sans gaspillage et prend son temps avant d'agir ( et pas dans l'intérêt de certains potentats locaux au bras plus ou moins loin) n'est pas une erreur de l'histoire. C'est au pire une anecdote et au mieux un bienfait pour la capitale wallonne qui vivait au rythme des sautes d'humeur de certains élus et dont les administrations étaient souvent gérées au copinage et pas à la compétence.

On peut faire une campagne électorale et être un peu piquante à l'occasion, mais quand on est une ministre régionale, on doit garder une certaine retenue dans ses expressions. Il est inacceptable que lorsque l'on parle d'un choix démocratique d'électeurs qui demandaient du changement, une tête de liste se permette de parler "d'erreur de l'histoire".

Non, madame Tillieux, une majorité communale sans socialistes n'est pas une erreur de l'histoire et j'espère que les citoyens le démontreront en permettant de nouveau que celle-ci se répète après le 14/10.

Je reste convaincu que sur les listes PS namuroises, on peut trouver des gens biens et compétents mais entre une ministre qui se permet de telles expressions et un tireur de liste provinciale, éphèmère secrétaire d'état qui se comparait aux SDF parce qu'il n'avait pas de bureau fixe, je pense qu'il y a un manque de maturité politique parmi ses leaders et je pense qu'accorder les clés du pouvoir local à ces responsables serait une erreur.
Mais ce n'est qu'un avis personnel. :)

Aucun commentaire: