08 juillet 2012

DNS Changer: A qui profite l'inexactitude?

J'ai pour principe de ne mélanger que très rarement infos de ce blog et travail.  En effet, mon activité de responsable qualité et communication dans une PME n'a que très rarement d'influence sur les débats que je mène sur les réseaux sociaux.
Cela arrive, mais cela reste l'exception...  La vie privée et son prolongement que sont les réseaux sociaux doivent être dissociées le plus possible de la vie "professionnelle".

Pour l'occasion, j'ai néanmoins envie d'aborder un sujet un peu professionnel: le problème du virus DNS Changer, ses conséquences et la médiatisation qui en résulte.
Au mois de mars, certains médias avaient présenté le problème de l'arrêt des serveurs de secours du FBI comme une fin du monde pour le monde informatique.  Dans ma boite d'informatique, nous avions donc investigué le problème pour répondre le mieux possible à la demande de nos clients.  Il s'est avéré que le problème était réel, mais d'une ampleur bien moindre de ce qui était présenté (rappel: notre news) et surtout, que la correction sur les machines "à problème" (reconfigurer les serveurs DNS) était bien moins complexe que ce qui était présenté.

Quel ne fut pas mon étonnement, hier, dans ce que je considère comme le JT belge "le plus sérieux et le moins lié à des décisions économiques", d'entendre une nouvelle fois une petite phrase incroyable: 'Il faudra sans doute réinstaller tout le système de votre ordinateur" (visualisez ici, à la fin du sujet: JT RTBF).
Cela fait 4 mois que les informations auraient pu être validées par les journalistes en charge de ces domaines.  Il existe sans doute des sociétés informatiques qui aiment ce genre d'informations pour pouvoir pousser à la consommation et faire payer des réinstallations complètes quand quelques modifications sont simplement nécessaires.
Chez nous, on ne pousse pas à la consommation, on explique (rappel: notre news d'hier) et on rassure.

Pourquoi avoir par deux fois donné des informations un peu trop alarmistes sur les antennes de la chaîne publique, dans un journal en prime time?  Les journalistes ne s'informent-ils pas à la bonne source?  Leurs consultants n'ont-ils pas la connaissance voulue? Étonnant quand on connait la qualité des interventions d'un Jean-Claude Verset à diverses occasions.  Je me questionne, mais malheureusement, mes interpellations via twitter ou mail n'ont jamais eu de réponse et je ne peux donc que rester sur mes interrogations.
J'espère que quelque chose m'échappe et que ce cas spécifique ne se répète pas au niveau des informations sur lesquelles je n'ai pas de compétences qui me permettraient de juger de l'exactitude ou de la manière d'informer...

Aucun commentaire: