29 janvier 2012

Ton fascisme s'arrête là où commence mon village!

J'habite Temploux, petit village excentré de la ville de Namur, célèbre pour sa brocante annuelle qui est une des plus grandes d’Europe.

Depuis peu, notre village est aussi un peu connu pour un débat un peu moins sympathique.
Suite à la décision - in tempore suspecto envers la croissante communauté musulmane de Namur l'année d'élections communales - du collège communal de construire un abattoir islamique dans le village, une polémique s'est mise en place.

En effet, il y a de très bonnes raisons de s'opposer à cette construction:
- Elle est inutile (un tel abattoir existe à Ciney et le déplacement n'est pas exagéré une fois par an!);
- Elle va coûter une somme importante, alors qu'on n'arrête pas de dire à Temploux qu'il n'y a pas d'argent pour refaire les routes dégradées;
- Elle va amener un important charroi de véhicules dans une endroit quasi inaccessible;
- Tous les experts s'accordent pour dire que dans aucun abattoir de ce type n'est respectée la loi pour le bien-être animal et malgré les promesses faites, la plupart des moutons ne sont pas assommés avant d'être égorgés et ils crient en se vidant de leur sang, ce qui a un impact sur les riverains (hommes et animaux)!

Mais voilà, les nuisibles du Front National ont pris la balle au bond et polluent nos boites aux lettres de leur prose populiste et raciste.  Depuis, certains ont l'impression que l'ensemble des temploutois serait opposé à cet abattoir par racisme ou autre idéologie nauséabonde.
Que ce soit clair, il y a certainement des racistes à Temploux.  Il y a certainement aussi des catholiques pratiquants qui amènent dans ce débat la lutte des religions.

Mais dans ce cas précis, le problème n'est ni raciste, ni religieux.  Il en va du bien-être animal mis à mal par un refus systématique d'une communauté de se plier à une loi.  Il en va d'un problème de mobilité.  Il en va d'un gaspillage financier.  Il en va d'un électoralisme déplacé...

Il serait donc bien qu'enfin, le bon sens reprenne le pas pour s'opposer intelligemment à ce projet et que l'on éloigne le spectre d'un parti populiste et raciste à deux balles!

Temploux a ses défauts mais il faut écouter ses arguments parce qu'ils sont recevables et justement parce qu'ils ne viennent pas d'une idéologie d'un autre temps...

2 commentaires:

Miche a dit…

Quelques réflexions:

- ce n'est pas un abattoir qui est construit mais une dalle de béton, laquelle servira pour d'autres usages que l'abattoir 99% du temps

- si la loi sur le bien être n'est pas respecté, il faut appeler l'Afsca mais autant il est impossible de contrôler dans les salles de bains, autant ça l'est réellement sur une dalle centralisée

- Ciney, la porte à côté ? mwouais. Mais tant qu'on y est, abattons y tous les moutons de Wallonie, ils seront très contents là bas. Le Nimby n'autorise pas une ville de 107 000 habitants d'exporter ses nuisances n'importe ou ailleurs

- le coût démesuré ? les routes pas faites ? justement, grâce à cette dalle, des routes vont être améliorées et vous vous plaignez encore. Le coût, ramené sur la totalité d'un emprunt ne représente pas grand chose annuellement (une route à refaire complètement coûte parfois six à sept fois plus). Je remarque qu'on ne propose même pas de le faire en prendre en charge en partie par les principaux intéressés. Ca resterait parfaitement abordable pour eux.

Pour le FN, n'en faisons pas la pub et laissons les en dehors de tout cela. On peut toutefois se demander si, si la ville avait juste voulu construire une dalle pour ses services (ce qui va être le cas une majorité du temps), les temploutoix s'y seraient opposés.

Anonyme a dit…

vous avez tout à fait raison !!