27 novembre 2011

Je retranscris dans ce blog un article transmis par un riverain sur la réunion de ce jeudi, dans un but de donner l'accès à un maximum de personnes d'un avis (subjectif, je le concède) que je partage.

Dalle@temploux.be ou le baptême d’Alain Detry à Temploux!

Le sujet : Transfert de l'abattoir provisoire de Jambes à Temploux. N° dossier 195PU
(Enquête Publique)
La chronologie :
-         Mi-novembre, un Temploutoix allant courir dans les bois, repère un avis d’enquête, non loin des vergers didactiques.
-         Le tam-tam Temploutoix fonctionne immédiatement.
-         Des habitants se rendent à l’hôtel de Ville pour consulter le dossier 195 PU, ce qui semble étonner les fonctionnaires.
-         Le Comité de Quartier et Village est mis au courant et approfondit la problématique.
-         Interpellation informelle de l’échevin Alain Detry par un conseiller communal Temploutoix et interpellation en Conseil Communal  (lundi 21 novembre ) par l’opposition sur ce dossier.
L’échevine de la mobilité, connaissant la configuration de l’accès, garde le silence. Monsieur Detry propose de rencontrer les riverains le jeudi.

Jeudi  24 novembre 20h : le baptême de l’échevin : 
-         Jeudi 24 novembre 20h, 70 personnes attendent Monsieur Detry (sans compter tous ceux qui n’ont pu venir et on demandé d’être tenus au courant !)
-         L’échevin explique comment l’abattage des 400 moutons doit se faire,  les précautions prises quant à l’évacuation des déchets (eaux, sang, carcasses), ainsi que les règles de circulation. L’ambiance est électrique.
-         L’argument qui réunit 100% des personnes présentes : l’accessibilité du lieu. Cela va faire gymkhana-camions pendant plusieurs jours, sur une route en mauvais états avec une série de rétrécissements qui viennent d’être installés, suivie d’un accès encore plus étroit (impossibilité pour 2 camions de se croiser..) lorsque l’on se rend vers la ferme et vers un gîte rural, qui semble devoir fermer ces jours concernés, au vu de la nuisance occasionnée !
-         D’autres arguments sont soulevés, comme le fait que le lieu soit inapproprié (un abattoir à côté d’un verger didactique), que la zone est ‘une bourgade’ dans le schéma de structure et que cela ne semble pas compatible,  et enfin, qu’il y ait un risque concernant l’affectation de la zone (une dalle de 840m2 peut servir d’emplacement pour toutes déposes provisoires – il y a de l’eau potable et  de l’électricité !) ou son extension (autorisation jusqu’à 100 tonnes/jour).

Là où cela dérape ou ‘les choses qui fâchent’ :
-         Avant Jambes, cet abatage se faisait d’une manière professionnelle à Ciney, mais la Communauté Musulmane trouve cela trop éloigné. Traduction d’une Temploutoise : les Namurois doivent donc payer (cet aménagement coûte pas mal d’argent à la Ville et donc, au citoyen) pour 30 km que cette Communauté refuse de faire ! La tolérance, oui,  la soumission, non.  (plusieurs personnes rappellent qu’elles ont des amis musulmans)
-         L’échevin signale que la Communauté Musulmane représente plus de 3.000 voix, le village de Temploux environ 1.000….entre l’intérêt général et l’intérêt électoral, le cœur des politiques balance souvent vers le second….
-         La réponse à la question d’envisager un autre emplacement reçoit une fin de non-recevoir par l’échevin, sous prétexte d’un timing trop court… (il est rappelé qu’il y a une école de boucherie pas loin, beaucoup plus accessible..)

Alors, devant l’imposture de l’enquête, apprenant qu’ils ne parviendront probablement pas à infléchir les choses,  les Temploutoix s’emballent et la passion l’emporte :
-         Un habitant demande à l’échevin la permission de faire une fête villageoise sur la dalle, histoire d’y cuire quelques cochons à la broche et de profaner les lieux de telle sorte que les musulmans refusent d’y venir….
-         L’on évoque également la possibilité de ‘pannes miraculeuses’ de tracteurs sur cet étroit trajet les jours concernés…
-         Etc…
Le calme reviendra finalement après le départ de l’échevin, mais la détermination des habitants est inversement proportionnelle à leur pouvoir d’action : une adresse mail ‘dalle@temploux.be’ est mise sur pied pour recueillir les remarques de tous les gens présents et absents concernés...
Les Temploutoix gagneront-ils ce combat ?
A suivre, mais nul doute que ce soir là, l’échevin a dû compter plus de 400 moutons avant de s’endormir…..

Aucun commentaire: