27 novembre 2011

Des économies, suite...

Je vais refaire un peu mon populiste mais j’ai - de nouveau - envie de discuter de ce que j’entends au niveau des économies nécessaires pour notre pays. Il y a deux postes dont personne ne parle et pour lesquels je fais une certaine fixation depuis des années.

Premièrement, les provinces.  Tout le monde est quasi d’accord pour dire que ce niveau de pouvoir n’est pas réellement utile.  Si l’on transférait les compétences à un autre niveau de pouvoir (avec les fonctionnaires qui vont avec), l’impact sur l’emploi serait léger alors que les performances grâce à la simplification des responsabilités seraient plus grande.  Qui y perdrait ?  Certains élus qui pourraient alors, vu leur expérience et leur compétence, sans doute retrouver un autre emploi voire même lancer de nouvelles activités en tant qu'indépendants (avec le pactole qu'ils auront mis de côté avec leur salaire important d'élu) et ainsi contribuer à la relance économique du pays.

En second, les campagnes électorales dont je parlais la dernière fois.  En 2012, on vote pour les communales.  Il serait possible de limiter toutes les activités visant à « motiver » l’électeur potentiel qui n'ont aucun rapport avec les compétences de l’élection en cours. Et que l’on ne vienne pas me dire qu'activités, tracts et affiches sont nécessaires pour la démocratie car justement, le jour où les gens voteront pour les compétences et l’intelligence des élus plutôt que grâce à la pub, la démocratie ira déjà mieux.

Mais voilà, les loups ne se mangent pas entre eux et donc, on ne parle pas de ces sujets… Bien dommage ! 

Aucun commentaire: