07 août 2011

Il faut oser préparer un nouvel occident!

Notre système occidental arrive en fin de parcours.  Si nous ne préparons pas d’urgence un plan B, nous courrons à la catastrophe.  
  • Avec sa main d’oeuvre qualifiée, sous-payée et soumise à l’autorité par éducation, l’orient nous écrase économiquement.
  • Avec ses peuples en pleine émancipation, le maghreb est en train de trouver une nouvelle jeunesse.
  • Avec son pétrole dont personne n’arrive à se détourner, les pays du golfe restent au dessus de la mêlée.
  • Avec son gaz, ses autres matières premières et son système peu démocratique, l’ancien bloc de l’est continue à évoluer sans trop de secousses.

Chez “nous”, un certain sommet en terme de qualité de vie a été atteint mais nous n’arrivons plus à nous y maintenir.  
  • Notre démocratie était le système qui permettait la meilleure émancipation des peuples.  L’utilisation de celle-ci par des parvenus de toutes obédiences politiques pour raisons personnelles et l’émergence de populismes de tous bords est en train de la détruire.
  • Notre économie était un équilibre sain et unique entre travail performant pour les biens-portants et bien-être social en cas de coup dur ou pour les plus défavorisés.  Les abus de certains tires aux flancs parmi les moins nantis associés à une demande d’un toujours plus de richesses parmi les plus nantis sont en train de déséquilibrer le montage.
  • Notre intelligence et notre raison avaient pris le dessus sur l’obscurantisme et la laïcité avait pris le pas dans la vie publique sur toute considération mystique peu rationnelle.  Les religions de tous types sont en train de reprendre du poil de la bête en s’invitant dans de nombreux débats publics.

En bref, le système de bien-être pour le plus grand nombre que nous, occidentaux, avions connus ces dernières décennies est à bout de souffle.  Si nous ne faisons rien, il n’y a pas 36 avenirs qui se présentent à nous.  
Soit la paupérisation face aux nouvelles autres puissances nous attend et ce sera la fin du bien-être social: les plus forts survivront, les autres resteront sur le carreau comme en Afrique.
Soit la lutte de l’obscurantisme contre le populisme prendra le pas sur les autres considérations et un nouveau type de guerre civile interne se mettra en place, avec les conséquences que l’on peut imaginer.

Nous avons encore une chance car nos peuples sont parmi les plus cultivés et les mieux formés à l’utilisation de l’intelligence qui peut inventer un nouvel équilibre.  
Il faut que nos responsables fassent preuve d’imagination et mettent en place un nouveau système qui nous relance vers ce nouvel équilibre permettant que le bien commun de l’humain soit au centre des préoccupations.  
S’ils ne font rien, l’être humain s’adaptera bien évidemment comme il l’a toujours fait, mais ce ne sera sans doute pas au bénéfice du plus grand nombre.  

Espérons qu’ils en soient encore capables...

Aucun commentaire: