31 mars 2011

La fin de notre monde en 2012 ?

Je me dis que finalement, la fin du monde est peut-être bien pour 2012.
Je ne parle pas du « monde » en général: on ne parle pas ici d’un cataclysme qui pourrait rayer la planète terre de la carte de l’univers voire l’être humain de la surface de la planète. Quoi que dans ce dernier cas, certains y verraient du positif pour toutes les autres espèces qui y vivent, mais c’est un autre débat.
Franchement, les mayas ne s’étaient peut-être pas trompés ! En effet, tous les voyants sont au rouge pour l’instant, du grand cataclysme à la petite contrariété.

Voyons ensemble...

Sérieusement :

  • Le monde arabe est en ébullition, on ne sait pas vers quoi l’on va. En effet, après les dictatures, il serait normal que les peuples prennent leur sort en main démocratiquement, comme les européens l’ont fait après l’époque des rois tyranniques. Néanmoins, la mise en place de théocraties n’est pas encore, actuellement complètement à mettre de côté et ce serait alors une catastrophe.

  • Le monde africain souffre depuis bien longtemps. Que ce soit via la faim et la soif ou les nombreuses guerres ethniques qui s'accroissent, on ne peut pas dire que la stabilité soit au rendez-vous. Les européens se plaignent des migrations économiques, mais en n'en faisant pas assez pour y améliorer durablement la situation, cela pourrait encore empirer.

  • Le Japon est peut-être en train de nous préparer la plus grosse catastrophe écologique de tous les temps. Si on n’arrive pas à circonscrire la radioactivité, le fait que ce pays soit sur une île et puisse donc propager ses problèmes via la chaîne alimentaire basée dans l’océan pourrait avoir des conséquences partout dans le monde.

  • Faute de gouvernement belge alors que les tensions entre partis vont commencer à croître encore plus vu les élections communales de 2012, il se pourrait que des fractures graves se fassent en campagne électorale. Rien ne dit que 2012 ne verra pas réellement la fin du pays comme on le connait, mais sans savoir alors dans quelle aventure nous serions alors embarqués….

  • Les français, nos voisins les plus proches, que certains voient comme faisant partie du futur des wallons, vont devoir choisir un nouveau président en 2012. Jusqu'à présent, les extrémistes étaient représentés par une caricature. L'islam fait peur, alors que c'est de l'islamisme qu'il faut se méfier. Si l'un ou l'autre extrémiste minoritaire faisait une action qui soulevait l'émotion en France, on n'est pas à l'abri d'une frontiste à la présidence. Ce pourrait être aussi un « changement de régime ».


Pour dédramatiser :

  • Lizin, Daerden, Eerdekens voire Happart ne sont plus heureux au PS… Et s’ils créaient un nouveau parti aux communales de 2012, vers quelle société irait-on ?

  • Jean-Michel Javaux ne sera peut-être plus co-président d’Ecolo (besoin d'une dérogation en 2011);

  • Joëlle Milquet sera peut-être encore présidente du cdH (besoin d'un gouvernement fédéral);

  • Elio Di Rupo sera peut-être encore président du PS (élections internes en 2011);

  • Et…. J’aurai 40 ans. ;)


En conclusion, les signes ne sont pas bons et il est en effet bien possible que le monde comme « nous » le connaissons ne soit plus le même cette année-là…

Aucun commentaire: