19 mars 2011

Fight Kadhafi for Freedom!

En 2003, j’étais opposé à la guerre en Irak. En 2011, je suis heureux si l’on se lance dans une « guerre » en Libye.
Je suis suffisamment pragmatique pour penser que le pétrole de la Libye est sans doute aussi pour quelque chose dans les actions d’aujourd’hui face à d’autres inactions concomitantes mais ce n’est pas le plus important. Une population souffre et il faut agir.
Dans le cas de l’Irak, le dictateur n’avait jamais été remis en cause par sa population, voire elle s’était liguée avec lui pour combattre les envahisseurs, car l’attaque américaine était injustifiable : les raisons invoquées par Georges W Bush étaient mensongères.
Avec Obama, on peut sans doute avoir plus confiance dans la raison de ses actions (même si les américains ne sont pas directement en première ligne cette fois-ci).

Aujourd’hui, il est clair que ce dictateur-ci n’est plus soutenu par sa population et qu’en plus, il est complètement cinglé. C’est lui qui invente des faits imaginaires ou des situations que l’on démonte en 3 minutes (du genre menacer de bains de sang puis dire qu’il n’y a aucun mort ni aucune répression dans la même journée !)
Il faut que ce type s’en aille. Il serait en plus bien qu’après sa chute, sa fortune soit réutilisée pour son peuple mais là, cela risque d’être une autre histoire.

Jusqu’à hier, je pensais que les occidentaux n’allaient pas avoir le courage d’agir tant qu’il était encore temps. Cela s’est sans doute joué à peu de choses, mais je crois qu’il reste un espoir d’éviter certains massacres. Après, le pays sera toujours aussi pauvre et il faudra reconstruire… mais chaque chose en son temps !

Ensuite, il faudra aussi s’occuper de Bagbo et d’autres problèmes du même genre, puisqu’il semble que l’ONU soit décidée à l’action…
En conclusion, chers amis militaires qui avez le pouvoir d’agir, let’s kick some dictator’s asses !

Aucun commentaire: