02 décembre 2010

Dirigeants de la FIFA, vous êtes la honte du football…

En refusant l’aide de la vidéo aux arbitres dans les matchs de football, Monsieur Blatter avait démontré qu’il préférait que les erreurs d’arbitrages flagrantes puissent continuer. Bien évidemment, ces erreurs sont plus souvent en faveur des équipes « riches ». Les petits belges ont déjà souffert de cet état de fait plus d’une fois par le passé (remember Belgique-Allemagne et Belgique-Brésil).

Cette fois, en choisissant le Qatar et surtout la Russie pour organiser les coupes du monde 2018 et 2022 devant l’offre éthique de la Belgique mais surtout les offres quasi parfaites de l’Angleterre pour 2018 et des Etats-Unis pour 2022, le comité de la FIFA et donc son dirigeant suprême Monsieur Blatter, ont clairement choisi le foot pognon.

La Russie, et ses équipes qui engagent des entraîneurs et des joueurs à force de millions et qui gagnent des matchs européens parfois de manière bizarre (souvenez-vous du Zenit-Gasprom des débuts) et le Qatar, qui va devoir naturaliser des joueurs en urgence pour ne pas être l’équipe organisatrice la plus ridicule de toute l’histoire du football, ne méritaient pas d’organiser une coupe du monde sur des critères sportifs.

On ne peut en plus pas me taxer de frustré de la candidature belge, car je pensais que l’anglaise était la plus réaliste.

Maintenance, c’est ce qui arrive quand une gérontocratie de 22 personnes qui sont tout sauf démocrates s’occupe de choisir pour un sport qui est social et démocratique par essence.

Je suis dégoûté !

Heureusement qu’il nous reste l’UEFA et les coupes d’Europe et un dirigeant comme Michel Platini, même si les diables rouges n’ont pas (encore) le niveau pour s’y qualifier…

Aucun commentaire: