26 septembre 2010

Un concert de U2 au top mais trop « Jullie twee »…

Jeudi dernier, je suis allé voir le concert de U2 à Bruxelles. Mais ne devrais-je pas plutôt dire le concert de « Jullie twee » à « Brussel » ?

Ca sentait déjà le pâté quand la SNCB (devrais-je dire la NMBS ou la VMS ?) a décidé de ne prévoir des trains pour l’aller et le retour du concert que vers des gares flamandes. Est-ce parce que les wallons sont « intellectuellement incapables » de prendre un train après 23h ou bien parce qu’ils sont considérés comme « trop pauvres » pour se payer ce genre de tickets ? Quoi qu’il en soit, c’était déjà un peu bizarre.

Lors de l’entrée au concert, je n’ai personnellement rien remarqué de spécial. J’ai par contre recueilli des témoignages comme quoi certains anglophones avaient été accueillis en flamand au scanning des billets et que lorsqu’ils ne comprenaient pas ce qu’on leur voulait avec « te veel volk, ga naar een andere file, alstublieft », les gens de la sécurité les regardaient de travers et s’énervaient… Et non, quelqu’un qui ne comprend pas le néerlandais n’est pas obligatoirement un wallon paresseux…

Autres témoignages: il semblerait qu’il était difficile d’acheter un T-shirt, de commander des tickets boissons ou de recevoir des bières si on le demandait en français… Les personnes chargées de s’occuper de ces tâches ne semblant pas parler suffisamment la langue de Molière que pour comprendre « Deux bières »…. Heureusement, mes « témoins » pouvaient dire « Twee pintjes », même si leur néerlandais s’arrêtait là.

Pour finir, un dernier témoignage d’une auxiliaire de police – parfaite bilingue – qui dirigeait la foule à la fin du concert pour aller dans le métro et qui s’est fait verbalement agresser par un groupe de flamingants qui lui ont fait remarquer qu’elle ferait mieux de parler flamand plutôt que français vu le nombre de néerlandophones autour d’elle…

En clair, je ne sais pas si la révolution est en marche du côté flamand, mais je pense qu’il commence sérieusement à y avoir de l’exagération dans l’ostentation du caractère de capitale de la flandre (waar vlaminganten ook thuis zijn ?). Je vais finir par penser qu’en effet, un corridor entre Wallonie et Bruxelles va devenir nécessaire pour éviter des débordements violents le jour où certains penseront qu’ils ont le droit de filtrer qui peut accéder ou pas aux activités de leur capitale…

Sinon, en ce qui concerne le concert, c’était à mon avis un grand concert de U2. Dommage qu’il n’y ait pas eu le jeudi un « Sunday Bloody Sunday » qui avait été chanté le mercredi mais il a été remplacé par d’autres titres de même qualité. Je n’ai pas aimé la drache avant le concert ni les cinq heures d’attente mais c’était un choix et pour être au moins une fois dans sa vie au troisième rang d’un tel concert, cela en valait la peine !
Dommage donc qu’il y ait cette pollution politique. Il est d’ailleurs heureux que Bono n’ait pas parlé dans les deux langues car il aurait risqué le même comportement auquel Peter Gabriel avait été confronté la semaine précédente : des huées parce qu’il parlait français.

En conclusion, On est toujours aussi mal barré au royaume d’Absurdie ….:(

Aucun commentaire: