14 avril 2010

L'usage d'une arme sur la voie publique n'est pas acceptable...

90% de la population (selon un sondage) soutient le bijoutier qui, à la suite d’un braquage, est sorti dans la rue avec une arme afin de poursuivre ses assaillants et les abattre.

De mon côté, je ne suis pas certain d’être d’accord avec ce principe. Je suis d’accord que la justice a sans doute un problème en Belgique. En effet, on ne s’occupe pas assez des délinquants, on ne les resocialise pas en leur réapprenant qu’il faut respecter certaines normes dans la société. On laisse des crapules être des « exemples », voire des « idoles » et on a perdu ce principe du « héros » qui a des valeurs et que tous les jeunes voulaient imiter par le passé pour aller vers une société où devenir riche au moindre effort est le but ultime.

Ceci étant dit, cela ne justifiera jamais qu’un citoyen fasse justice lui-même. Bien sûr, il a été braqué mais il ne s’est pas défendu dans sa boutique (vraie légitime défense) : il est sorti en rue et a tiré vers les voleurs qui s’enfuyaient en mobylette.
Si ses bijoux étaient assurés, aurait-il vraiment perdu beaucoup à les laisser fuir?
S’il avait atteint par inadvertance un enfant qui passait par là et qui aurait eu pour seul malheur d’être au mauvais moment au mauvais endroit, qu’aurait-on pensé?
Lorsqu’un policier dans son droit tue un malfrat, on parle directement de « bavure » et on le voue aux gémonies. Pourquoi un citoyen qui fait une justice disproportionnée devient-il lui un héros ?
Je dis « disproportionnée » car on ne parle pas ici d’un papa qui vengerait son enfant assassiné par un pédophile, on parle de petites frappes qui avaient volé des bijoux à priori sans faire usage de violence.

Faut-il accepter que les volés puissent tuer les voleurs ? Mon avis est négatif.
Il faut punir les voleurs par des peines dissuasives et réparatrices, il faut plus de sécurité en rue, plus de caméras et plus de présence policière en parallèle à la nécessaire prévention mais accepter ce genre de vengeance, c’est se mettre au niveau des Etats-Unis. Dans ce cas, on risquera de sombrer dans une violence bien pire où les passants seraient pris entre des échanges de tirs et où aussi bien les commerçants que les malfrats s’armeraient de plus en plus lourdement, les uns pour attaquer, les autres pour se défendre.

Je pense qu’il faut un jugement modéré pour le bijoutier, afin de ne pas accabler plus que nécessaire quelqu’un qui s’est avant tout défendu contre une agression mais il ne faut pas non plus en faire un héros : l’usage de la violence contre la violence n’est pas une solution à long terme car elle fait partie d’un cercle vicieux et pour une société, c’est une régression de la civilisation…

Aucun commentaire: