07 juin 2009

Petite conclusion de la soirée électorale

Le FN disparait du parlement wallon, c'est super.
Ecolo grand vainqueur, c'est très bien et c'est une faible lueur d'espoir.
PS se maintient, c'est la fin d'un certain espoir pour la Wallonie.

Pourquoi?
Quatre citations entendues sur la RTBF pour faire la démonstration par l'exemple:
- JC Luperto (Tête de liste PS à Namur, monsieur blague téléphonique): "Le PS se maintient malgré les affaires grâce aux militants et au système socialiste"
- José Happart (Chef du CaliforniaGate): "Je suis candidat au ministère de l'agriculture"
- Didier Donfut (j'ai du rester sur les listes à l'insu de mon plein gré): "Finalement, je vais peut-être siéger malgré tout"
- Michel Daerden (avant la cuite de la victoire): "Le PS est premier, Elio a la main, le reste on s'en fout"

En clair, le PS se maintient parce que les baronnies locales ont fonctionné à plein, que le clientèlisme n'est jamais plus fort qu'en temps de crise et que la diabolisation d'Ecolo et du MR a fonctionné comme jamais.

Pourquoi voudriez-vous que quelqu'un au PS change un système qui gagne de cette manière... Oubliez l'éthique et tout ce qui va avec, Elio n'en avait parlé que parce qu'il avait peur des sondages. L'éthique en politique est morte avec le résultat du PS.

Il reste une seule chance: qu'Ecolo puisse avoir assez de pouvoir au gouvernement pour bloquer la machine à chaque fois que le PS voudra faire passer des choses inacceptables pour un parti éthique qui sait qu'être associé à des décisions non éthiques le ramènerait à 7% à l'élection suivante.

En tout cas, cela me conforte dans l'idée que plus que jamais, il faut envisager une alternative à la politique particratique où le citoyen pourrait donner son avis directement sur des grands sujets.

Aucun commentaire: