31 mai 2009

Gauche, droite, gauche, droite... Ecolo?

Suis-je de droite ou de gauche?

1. Solidarité?
On dit que je suis de gauche quand je suis pour la solidarité avec les plus démunis, les moins-valides, etc.

On dit que je suis de droite quand je suis pour traquer les abus des subsidiés par le pouvoir public (travail au noir, fausses déclarations, etc.)

2. Service public?
On dit que je suis de gauche quand je défends l'importance des services publics au service des citoyens.

On dit que je suis de droite quand je défends l'importance de traquer les gaspillages dans le secteur public (doublons, nominations partisanes, etc.)

3. Enseignement?
On dit que je suis de gauche quand je me bats pour l'accès à tous les enfants à un enseignement de qualité, quelles que soient leurs conditions financières ou celles de leurs parents.

On dit que je suis de droite quand je me bats pour que les plus intellectuellement capables puissent avancer plus vite que les autres (pour les tirer vers le haut par après) dans les enseignements réflexifs ou quand je veux que la discipline revienne dans les classes "non spécialisées".

4. Economie?
On dit que je suis de gauche quand je mets en avant l'importance du non marchand ou l'investissement d'argent dans une sécurité sociale bien gérée.

On dit que je suis de droite quand je mets en avant l'importance d'une économie solide, de PME et TPME dans la région wallonne pour booster l'emploi.

5. Syndicats?
On dit que je suis de gauche si j'explique que les syndicats sont importants pour représenter les travailleurs et faire avancer les débats.

On dit que je suis de droite si je dis que les syndicats sont inutiles dans les PME et les TPME et qu'ils doivent arrêtent de se battre pour des idées économiquement irréalistes.

Et je pourrais en citer bien d'autres...
Le monde n'est pas manichéen. La droite et la gauche, c'est dépassé. Je pense que le bon sens doit être ce qui domine.

Je ne voterai donc pas pour le MR (même si Louis Michel à la présidence wallonne m'intéresse), ni pour le PS (même si Rudy Demotte est une personne qui sort indéniablement du lot).

Le Cdh est au balcon et reste malgré tout lié à sa base chrétienne. S'il n'y avait quelques individualités comme Maxime Prévot sur Namur qui sortent aussi du lot, je les trouve transparents pendant cette campagne. L'attaque Cdh (parti des familles???) sur les Ecolos qui ne veulent pas passer 24h/24 en politique mais veulent garder un lien avec leur famille et ne pas travailler plus que nécessaire m'a posé un problème de conscience.

Ecolo, je ne voulais pas en entendre parler en début de campagne depuis les "convergences de gauche"... Puis, j'ai écouté cette campagne, j'ai discuté et j'ai entendu qu'il y avait une évolution depuis ces convergences honnies.
Je pense qu'avec les sondages, Ecolo devient un vote utile pour le développement durable et l'éthique en politique.... et l'enseignement....

Mon choix n'est pas encore définitivement effectué mais je reconnais que pour l'instant, mon "coeur" de rouche balance dans le vert au niveau électoral dans le panel actuel réellement utile.

Il reste une semaine...

1 commentaire:

himself a dit…

Régis, voir la Société du manière duelle sur des concepts du 18ème et 19ème, c'est concevoir une Société qui s'oppose et s'affronte. C'est une vision binaire primaire.
Le vrai défi, c'est une société qui s'unit.