28 avril 2009

Pour un affichage strict des partis en campagnes

Hugues Doumont, conseiller communal écolo Andenais a proposé la semaine passée au conseil de placer lors des élections des panneaux d'affichage remplis une fois, partagés, et ensuite recouverts de fil à poule pour permettre le respect de la démocratie et un coût environnemental moindre...
Cette proposition a été balayée par la majorité pour une question de coût et de difficultés à compartimenter les panneaux.
La majorité en appelle à la place à la courtoisie dans un règlement qui laisse la porte ouverte à toutes les dérives et à un surcollage massif!

Je ne comprends pas les arguments du pouvoir en place. Si on a une vision générale, le prix des impressions d’affiches électorales doit être bien au dessus du travail proposé. Maintenant, il va de soit qu’il faudrait alors réduire en conséquence les donations publiques aux campagnes des partis pour compenser puis le reverser aux communes qui agissent ainsi.

Il y a peut-être d’autres communes qui ont déjà ce règlement (quid de Namur, où les écolos sont au pouvoir ?) mais je pense que ce serait nécessaire d’y réfléchir pour les prochaines élections communales.

Je suppose (ou espère) que la majorité des électeurs ne se contente pas de se baser sur des affiches pour prendre une décision au niveau de son vote. Si c’est le cas, il est encore plus temps de limiter cette manière d’informer le public, car un électeur doit savoir ce qu’il donne comme pouvoir aux responsables politiques pour lesquels il vote et ce n’est pas sur une affiche que cela se trouve.

De plus, les collages et surcollages sont la base d’un certain clientélisme voire parfois d’abus tels que des personnes qui, d’après la presse, y travaillent pendant leurs heures de travail. Les surcollages amènent également parfois des tensions entre colleurs de différents partis, voire des bagarres !

Il faut donc limiter strictement les affichages électoraux pendant les campagnes, pour des raisons d’économie, d’écologie et de bonne gestion.

Je pense que cette proposition d’Hugues Doumont pourrait être une des pistes de « SALE » que nous pourrions suivre au mouvement démocrate sur l’arrondissement de Namur pour 2012… A réfléchir !

Aucun commentaire: