16 avril 2009

L'ingénieur africain ou le malfrat européen?

Le racisme a cela de débile qu'il est souvent aveugle et basé sur des impressions, des préjugés et pas sur des faits.
En effet, allez voir un raciste ce jour et demandez-lui ce qu'il préfère: que l'on renvoie chez lui un noir avec de faux papiers ou un jeune délinquant blanc, il choisira sans doute de garder le blanc.

Maintenant, quelle serait sa réaction si on lui demande s'il faut renvoyer chez lui un futur ingénieur polytechnicien ou un assassin? Il vous dira sans doute qu'il faut garder d'ingénieur...

Alors, si on lui demande s'il faut renvoyer chez lui le futur ingénieur noir sans papiers ou le délinquant assassin européen, il vous regardera avec des yeux de vache sans comprendre de quoi vous parlez.

En effet, pour un raciste primaire, il est difficile de s'imaginer qu'un africain puisse être plus intelligent qu'un bon caucasien. Et bien voilà, le cas se pose en Belgique:
- le premier s'appelle Rudy Nzimo. Il est étudiant en dernière année d'ingéniorat civil à l'ULB. Il a commis comme principale faute d'avoir - semble-t'il- emprunté des papiers pour venir étudier en Belgique.
Son intégration, son intelligence, ses capacités, on n'est fait pas cas, on veut l'expulser....
- le second s'appelle Adam G. Il a tué pour un lecteur MP3 et s'est enfui en Pologne pour se soustraire à la justice. Maintenant qu'il se rend compte que la peine sera moins pénible à purger en Belgique qu'en Pologne, il fait tout pour rester et pour l'instant, cela fonctionne.

Cet exemple démontre deux choses:
- que le racisme primaire est débile... mais ce n'est pas une grande nouveauté
- que le renvoi d'étrangers vers leur pays d'origine doit faire l'objet d'une législation spécifique qui traitera chaque cas isolément. En effet, s'il faut choisir entre les deux personnes actuellement sur notre territoire, mon choix sera vite effectué. Pour quitter sa condition misérable, l'un a trimé tandis que l'autre a volé et tué...

En attendant, nos parlementaires sont revenus des états-unis tout bronzés et convaincus que c'est encore la faute du citoyen qui n'a rien compris et de la presse qui s'acharne. Pauvre Belgique, pauvres électeurs...

Aucun commentaire: