04 avril 2009

Les votes utiles à l’Europe

Suite à mon article sur les votes namurois utiles à la région, voici une idée à propos des votes possibles à l’Europe. Vu que les têtes de listes représentent souvent les objectifs des partis, voyons ce que nous avons comme candidats principaux :
- MR : Louis Michel
- Ecolo : Isabelle Durant
- Cdh : Anne Delvaux
- PS : Jean-Claude Marcourt

Afin de voter utile, on peut déjà éliminer le PS et le cdh. En effet, la place du ministre wallon Marcourt est – même s’il le niera certainement – un simple accessit en échange de la place de tête de liste qui devait aller au faiseur de voix qu’est le clown Michel Dardenne sur Liège. Il semble clair que Mr Marcourt n’a rien à faire de l’Europe et n’y siégera de toute manière vraisemblablement pas.

En ce qui concerne le cdh, la principale motivation avancée par Anne Delvaux au moment de l’information de son passage à l’Europe, c’était « j’ai envie de changer, on s’ennuie au sénat car il ne s’y passe rien ». Si c’est le cas, elle a mal choisi sa liste. En effet, dans une Europe où la commission décide de tout et où les décisions se prennent à l’unanimité de tous les états membres, ce n’est pas là qu’elle va avoir droit à de l’action.

Ecolo : on connaît Isabelle Durant, et on sait que chez Ecolo, on ne s’engage pas si on ne compte pas faire son boulot le mieux possible. Mme Durant sera donc certainement au turbin à l’Europe. De plus, c’est aux niveaux de pouvoirs les plus élevés que les changements vers du développement durable et de l’écologie doivent se décider. L’Europe est donc un bon endroit, le vote écolo est donc un vote utile.

Louis Michel. Là, est le dilemme. En effet, pour certains, dont je suis, Louis Michel et son libéralisme social ont manqué à la politique belge de ces dernières années. Louis Michel a fait un bon travail à l’Europe en tant que commissaire européen. Voter pour lui est donc certainement un vote utile, mais dans quel but ? Est-ce avec l’espoir de le voir revenir sur la scène belge ou pour le voir continuer à l’Europe. Le flou est sans doute utile pour le MR, car cela permet d’attirer les deux types de voix. De mon côté, dans le doute, je ne suis pas certain de ne pas m’abstenir.

Comme le citoyen belge n’est de toute manière pas intéressé par la politique européenne (pourtant, il devrait), les votes pour les élections européennes ne se feront pas sur des débats européens, mais bien sur des querelles wallono-belgo-bruxelloises…
D’ailleurs, qui connaît la différence entre les programmes au niveau européen des divers partis de la politique belge ? Moi, pas…

Aucun commentaire: