03 mars 2009

La mauvaise foi du MCC? Ou simplement des particrates?

Lorsque j'ai entendu la semaine passée Monsieur Gerard Deprez s'exprimer sur la dérive « droitière » du MR lors du mauvais accord avec LiDé comme étant la raison qui le faisait s'éloigner des listes MR à l'europe, je me suis demandé sur quoi il se basait pour parler de LiDé comme d’un parti « droitier »...

Bien que les sorties médiatiques de Rudy Aernoudt soient en effet plutôt à droite, l’ensemble du projet LiDé est centriste et multiple.
Bien sûr, il était possible que le fait qu’il perde la 3ème place sur la liste, poste permettant un accès certifié à l’europe, soit la raison principale de son courroux, mais il était sans doute difficile de l’avouer tel quel…
Maintenant, il était aussi possible que, comme la majorité des citoyens, le président du MCC ne se soit arrêté qu’à ce qu’il voyait de LiDé à la télévision, c'est-à-dire à son président, sans avoir lu le programme et la philosophie. Pourtant, en interne, on m’avait parlé de rencontres entre les deux présidents… Ne s’étaient-ils pas parlé de programme ?

Aujourd’hui, j’apprends qu’in tempore non suspecto, dans le dernier numéro trimestriel du MCC : « L’écho du citoyen », le programme de LiDé était présenté comme « un programme ambitieux sur base duquel Rudy Aernoudt entend rallier les suffrages des Wallons et des Wallonnes aux prochaines régionales. Un programme qui, pour l’essentiel, rejoint l’inspiration et les axes des réformes de Manifeste du MCC ».
C’était donc une dérive droitière lorsque le MCC a rejoint le PRL ? Brrrr..

Ne serait-ce pas plutôt le problème d’un mouvement dont le président se sent, voire est l’incarnation d’un parti et peut donc donner son avis à tout va sans demander d’avis à sa base ? Bon d’accord, ce dernier point ne s’applique pas qu’à Gérard Deprez… Et je ne tomberai pas dans le principe de « la paille et la poutre » car LiDé n’est pas exempt de tous reproches dans ce domaine.

Quoi qu’il en soit, une nouvelle incohérence des politiciens de métier où langue de bois fait loi et où sorties médiatiques ne sont pas toujours basées sur le bon sens…

Au fait, sur la forme, un pronostic ? Pour faire plaisir à son « ami » Louis Michel, Gérard Deprez reviendra en place utile sur les listes du MR. La « dérive droitière », cela ne passe pas mais par contre, la prise en ôtage d’un groupuscule défendant des intérêts francophones à l’encontre de tout bon sens sera peut-être plus facile à avaler avec une meilleure place sur des listes ??? ;-)

Aucun commentaire: