31 mars 2009

Comment voter en 2009? Petit raisonnement personnel...

Le vote est secret, mais si chacun peut expliquer pourquoi il voterait pour l’un ou pour l’autre, cela peut peut-être en faire réfléchir certains sur les raisons qui les poussent à choisir à qui accorder leur voix.

Il y a un mois de cela, je vous aurais dit que j’allais voter « LiDé ». En effet, je croyais - et vivais de l'intérieur - que le parti « du bon sens » était sur les rails et allait être une alternative crédible aux particraties actuelles. Force m’est de constater que suite à diverses péripéties, il aurait fallu tout remettre à plat, se refocaliser sur des chartes strictes, clarifier le message et ne surtout pas aller aux élections avec des candidats dont on n’est même pas certain des ambitions et de la portée du message qu’ils vont véhiculer. Il a été décidé d’en faire autrement, c’est un choix respectable, mais j'attendrai les prochaines élections pour voir l'évolution.

Actuellement, mon choix se porterait donc sur des choix « pragmatiques». Sur l’arrondissement de Namur, je pense qu’il est plus que temps d’essayer de mettre en avant une personnalité politique qui est ministrable wallonne. En effet, notre arrondissement et particulièrement notre ville capitale a été oubliée dans bien des combats wallons. Il faut que quelqu’un puisse accéder au pouvoir pour le défendre.

La candidature socialiste ne me tente pas : une personnalité qui a pour fait d’arme principal d’avoir été inculpé pour menace téléphonique sur un collègue politique dans le cadre d’une « bonne blague » ne me semble pas un gage d’éthique.
La candidature libérale est bien sympathique, mais il y a tellement de candidats plus médiatisés et plus bruyants au MR qu’elle ne devrait avoir aucune chance d’accéder à un strapontin ministériel, ou alors avec des compétences sans relief.
La candidature Ecolo peut être un bon choix. D’abord, parce que la candidate est jeune, motivée, qu’elle défend un projet sur l’enseignement qui est bon et intéressant. Chez Ecolo, on n’a pas peur de mettre des jeunes au turbin. Il n'est pas impossible que le vote Emily Hoyos soit un bon vote. A suivre dans les semaines qui viennent.
La candidature démocrate humaniste (ou socio-chrétienne pour appeler un chat un chat) est sans doute la plus pragmatique. En effet, Maxime Prévot est mis en première ligne devant le bourgmestre namurois parce qu'il a la carrure ministrable. De plus, il fait du bon travail à la ville de Namur. La seule chose qui peut poser problème, c'est qu'en cas d'élection, le principe des cumuls de mandats pourrait diluer le travail ou affaiblir l'un ou l'autre poste. Peut-être se positionnera-t-il pendant la campagne.

En clair, il est impossible de donner actuellement un avis tranché. Deux choix sont actuellement possibles pour une personne qui a mon optique politique. A suivre dans les semaines qui viennnent!

A suivre, un avis sur les élections européennes...

Aucun commentaire: