16 février 2009

Non, Elio Di Rupo ne sait pas tout !

Elio est tout puissant et sait tout: certains le disent dans les autres partis… d’autres le pensent en interne…
Mais ils ont tort. En effet, nombre de choses semblent se passer sans qu’il ne soit au courant.

Les « grands travaux inutiles » et le gaspillage/saupoudrage de l’argent « objectif 1 » décidés par certains pontes du PS, il serait logique qu’il ne savait pas…
La douche de Marie Arena, il ne savait pas…
Les « magouilles » à Charleroi, il ne savait pas…
Les « débordements » d’Anne-Marie Lizin, il ne savait pas...
Les « parvenus » du PS, il ne savait pas…
L’hélicoptère du ministre Flahaut, on ne lui avait sans doute pas dit…
L’immobilisme de Christiane Vienne à l’AWIPH, on ne l’avait sans doute pas prévenu…
L’enseignement qui se dégrade en 16 ans sur 20 de ministres socialistes, il ne s’en rend idéologiquement pas compte car niveler par le bas, c’est une sorte d’égalité…
Les problèmes de gestion de son ami Pierre-Dominique Schmidt, ex-ambassadeur à Paris ne devaient pas lui être communiqués : Paris, c’est loin…
La note de la présidente du parlement de la CF parlant d’une campagne d’information sur fonds publics visant à « sensibiliser des nouveaux votants au droit de vote, mais aussi d’attirer le vote des étrangers vers le PS », on ne lui avait sans doute pas fait lire…
Les « parachutes dorés » des sociétés où il a siégé au conseil d’administration, il ne savait sans doute pas…
Les « casseroles » de Frédéric Laloux à Namur lorsqu’il l’a choisi comme secrétaire d’état, on peut espérer qu’il ne savait pas…
La « politisation » des néo-directeurs de l’administration, on peut supposer qu’il ne sait pas…
Les « crèches réparties PS/CDH » dans un document validé par un ministre PS, il a dit à la télévision qu’il ne savait pas…
Le fait que son blog ne s’active qu’en campagne électorale, c’est sans doute parce qu’à cette période, il a plus de temps libre…
Toutes ces choses, ce sont des informations que l'on peut glaner sur les sites internet des médias belges, et les médias nous en fournissent d’autres… Mais Elio Di Rupo a toujours la même réponse: c'est du passé, il faut tourner la page... Un peu facile!

Non, Elio Di Rupo ne sait pas tout ce qui se passe au PS, ce qui est relativement normal.

Mais alors, avant de critiquer LiDé ou son président sur son passé, voire ses bénévoles, et ceci sur base de ce qu’il lit dans la presse, je lui proposerais bien de s’informer d’abord sur ce qui se passe en interne au PS… et puis discuter avec nous que sur base du projet réel (qu'une partie de la presse n’a pas encore véritablement abordé hors caricature) et pas sur des petites phrases ou des attaques personnelles...

Aucun commentaire: