09 février 2009

Dénonçons les inexactitudes politiques du jour sur LiDé...

André Antoine (CDH) - La Libre
"La fiscalité ? Nous avons réduit drastiquement la pression sur les particuliers et les entreprises par rapport à l’ère où M. Aernoudt était au pouvoir."
->Je ne savais pas que Rudy avait été ministre?

"Nous avons rendu obligatoire la déclaration des mandats."
-> http://lapolitiquebelge.blogspot.com/2005/11/cadastre-des-mandats-au-ps-certains.html

"(..)Traiter les chômeurs de fainéants(..)"
-> Une référence, peut-être ? LiDé attaque un système et un état d’esprit, pas des personnes

"Il veut discuter avec 'tous les partis" - dont le CDH. Que lui répondez-vous ?
Nous n’avons absolument rien de commun avec ce monsieur. Nous n’avons rien à voir avec une droite populiste."
-> Quel bel exemple de démocratie et d’ouverture d’esprit ! Le cordon sanitaire s’installe donc aussi autour de partis démocratiques ???? Parti centriste, vous disiez ????

"Il dit qu'il parle avec Jean-Michel Javaux d'Ecolo...
Hé bien ça doit être gênant pour l’intéressé en question"
-> Ecolo serait-il simplement un vrai parti à l’esprit ouvert et qui sait que la démocratie, cela ne se limite pas à parler avec ses amis, mais avec tous les citoyens démocrates?

Rudy Demotte
Au PS, Rudy Demotte, le ministre-président wallon, fait savoir qu’il a bel et bien déjeuné avec Rudy Aernoudt. Mais, précise-t-il, c’était in tempore non suspecto, il y a plus d’un an, quand M. Aernoudt n’avait pas encore évoqué l’éventualité de lancer sa propre formation politique.
-> Merci de confirmer ce que Rudy A explique à chaque conférence : avant de me présenter en politique, j’étais un intellectuel écouté mais depuis que je me suis lancé en politique, je suis devenu un populiste infréquentable….
-> Ce qui gène le PS, ce ne sont donc pas les idées (qui étaient écoutables il y a un an), mais bien le fait qu’elles soient dites par un concurrent…

A Destexhe
"Si M. Destexhe revendique la paternité de cette idée en Belgique francophone, il estime qu'il n'est pas opportun de la mettre en oeuvre dans un contexte de crise économique."
-> Monsieur Destexhe a tellement peur pour ses mandats, qu’il oublie de faire de la politique autrement. Ce n’est pas parce que la situation économique change temporairement (on peut espérer une relance après la crise, sinon on est mal) qu’une idée est bonne ou mauvaise. Changer au gré du vent, c’est de l’opportunisme… habituellement dénoncé par le Destexhe non mis au pas…

Aucun commentaire: