02 juin 2005

Après “non”, “nee”

Le people hollandais s’est exprimé, comme le people français l’avait fait auparavant…
Et c’est un non à la constitution européenne.
Est-ce une surprise ? Certainement pas ! Est-ce une bonne chose ? Rien n’est moins sûr…
Est-ce explicable ? Tout à fait. En effet, à partir du moment où la plupart du temps, l’Europe ne se comporte pas comme un démocratie en prenant des décisions sans demander son avis aux peuples telle que la possibilité de l’élargissement à la Turquie alors qu’une majorité d’européen est contre, il est normal que lorsqu’on leur demande leur avis, ils marquent un ras-le-bol.
L’effet de l’opposition aux gouvernements locaux est aussi, plutôt en France, très présent.

En clair, les élites politiques ne font rien pour paraître avoir des réponses aux questions des gens et lorsqu’ils ont des réponses, elles ne sont pas toujours cohérentes et justifiées…
De plus, certaines « affaires » plombent la confiance envers la politique.
En clair, pour moi, c’est un rejet du comportement politique plus que de l’Europe en tant que telle. Et c'est parfois un peu exagéré car tout ne va pas si mal: il y a bien des abus mais pas au point de vouloir stopper le développement de l'Europe car il doit y avoir plus de bien que de mal... J'aurais voté "oui" si on me l'avait demandé, mais un "oui" de raison plus que de coeur...

Maintenant, y a-t-il une solution ? Je n’en sais rien mais je l’espère car autrement, on se fera bientôt « bouffer » par les chinois et les autres : l’Europe forte est la seule alternative valable…

Aucun commentaire: