01 juillet 2004

Elisabeth, 15 ans après

Elisabeth, tu étais donc morte deux jours après ton enlèvement. Tu as donc moins souffert que ce que d'aucun pensaient, même si un enfant ne devrait même pas avoir à souffrir du tout.
J'ai connu ta maman à l'époque de la marche blanche, remplie d'intelligence, de dignité, de courage et de détermination. Elle trouvera peut-être enfin le repos.

Tu ne méritais pas ton sort, personne ne le mérite. Tes parents non plus...

Il n'y avait donc pas de réseau, mais bien un autre serial killer détraqué qui démontre visiblement que dans certains cas, il y a toujours récidive et que la peine de mort, dans certaines circonstances où certains assassins ne doivent plus avoir le statut d'être humain, serait la seule solution satisfaisante pour la société.

Finalement, au bout de 15 ans, la vérité, simple et effrayante sort...

Reste à retrouver ce qu'il reste de toi, afin que tes proches puissent faire leur deuil et surtout, te rendre une décente sépulture...

Le monde est fou et ses habitants sont parfois pire que des animaux... et on achève bien les chevaux...

Aucun commentaire: