28 juin 2004

PS omnipotent en wallonie: une crainte?

Elio Di Rupo a donc choisi une coalition PS-CDh en Wallonie et PS-CDh-Ecolo à Bruxelles.
Par conséquent, le PS devient, de facto, le seul parti réellement dominant de Wallonie. Les dernières fois où cette situation a été telle, on sait ce que cela a donné: des abus de pouvoir, des détournements de fonds, des gaspillages, des saupoudrages, du clientélisme, une Wallonie en plein déclin et j'en passe... Voilà pourquoi devant cette situation, les personnes qui réfléchissent et qui ont de la mémoire ont certaines craintes pour l'avenir...

Maintenant, Di Rupo n'est pas Spitaels et l'espoir subsiste que le parti socialiste - sauf à Liège où rien n'a changé: ni les noms ni les pratiques - ne soit plus le même.
De toute manière, c'est le jeu de la démocratie et une opposition démocratique forte ne sera peut-être pas plus mauvaise. Le MR dans l'opposition pourra mettre au grand jour tout dérapage de la majorité.

En clair, l'avenir politique wallon fait peur mais il faut rester attentif et laisser leur chance aux nouveaux dirigeants... Nous verrons !

Aucun commentaire: