24 mai 2004

Festival de Cannes: Culture et utilité publique

Ce week-end, la culture a rencontré la politique et l'utilité publique. En effet, la palme d'or attribuée à Michaël Moore est - même si c'est plus pour la qualité du film que pour son message qu'il a été choisi - un signe de plus de la fin programmée d'un règne.
En effet, le Sieur Bush et ses sbires sont de plus en plus mis devant leurs incohérences, leurs inconstances et pire de tout, leurs incompétences !
Dans notre monde, alors que le climat se dégrade et que les guerres de religion relèvent la tête, il est temps que le pays qui domine le monde soit enfin dirigé par un humaniste, et plus par un groupe de financiers égoïstes... Ils ont déjà fait assez de mal ainsi.

En clair, si le film Fahrenheit 9/11 - que j'espère pouvoir voir rapidement - peut permettre de faire bouger les choses en montrant aux américains la face cachée de leurs dirigeants actuels, ce sera un film d'utilité publique. Si la palme d'or de Cannes peut aider à ce que ce film puisse être vu par les Américains, ce sera une bonne chose.

Il faut oser se lever contre ce pouvoir dangereux et Michaël Moore ose le faire... Bravo à lui !

Aucun commentaire: