26 avril 2004

L'europe: encore raté...

Les Chypriotes grecs ont refusé la réunification de leur pays avec les Chypriotes turcs... Le grand machin européen a encore loupé une occasion de pouvoir se vanter d’une évolution réellement positive. Maintenant, peut-on, en Belgique, en vouloir à cette communauté « en guerre » avec l'autre partie du pays et vouloir donner des leçons alors que chez nous, la communauté majoritaire ne demanderait qu'une scission du pays pour pouvoir avancer plus vite!

L'Europe permet la paix, elle permet de pouvoir - à très long terme - envisager une puissance sociale et économique face aux géants américains et chinois. Mais avant d'arriver dans cette position enviable, il faudra faire ceinture car les nouveaux pays membres ne sont pas très riches, ils vont attirer le maximum des investissements nouveaux et risquent de coûter aux "anciens" pays quelques privilèges.

Pourtant, certains points doivent absolument évoluer dans une Europe des 25: les prises de décisions avec droit de veto, les langues (20 langues officielles, cela tourne au ridicule), les dépenses à fond perdu de certains responsables, l’Europe sociale, l’Europe de la défense, etc.

Il reste beaucoup de travail pour l'avenir, mais il va falloir sérieusement travailler pour envisager avec optimisme une Europe gigantesque et performante...
En attendant, espérons que certains pays seront des moteurs internes en Europe : des comités restreints qui tireront l’ensemble vers le haut !

Aucun commentaire: