19 avril 2004

La main, mais pas le coeur de Dieu...

Maradona entre vie et mort à moins de 50 ans suite à un infarctus... Quand on compare avec la santé d'un Pelé, autre star du football mondial, on comprend que la manière de gérer sa vie a un impact sur son avenir.
D'un côté, un drogué récidiviste, qui était un petit génie footbalistique soit, mais d'une mentalité peu convaincante (qui ne se souvient pas de la "main de Dieu" qui élimina les Anglais, au lieu de reconnaître simplement qu'il avait été pendant un bref moment un tricheur et un truqueur...)
De l'autre, un homme sain qui a conservé une vie saine, qui se bat pour des causes et fait un travail de haut niveau...

Pour moi, il n'y a jamais eu de comparaison possible: les deux hommes sont sortis de régions défavorisées mais ont mené leur vie de manière opposée. Il n'y aura jamais qu'un vrai roi du football mondial, et c'est Pelé !

Maintenant, on peut regretter une telle déchéance pour un tel footballeur. Souhaitons-lui de s'en sortir et d'en tirer les leçons afin qu'il puisse devenir un exemple pour les jeunes, ce qu'il n'a jamais été à l'opposé de Pelé...

Aucun commentaire: