04 mars 2004

Vie privée - Vie publique

Dutroux ne veut pas qu'on le prenne en photo... Quelle que soit la raison de sa demande, je ne pense pas qu'il faille y accéder et je félicite les journaux flamands de s'être opposés à la décision du président du tribunal.

En effet, il n'y a aucune raison pour que ce personnage public puisse être traité différemment maintenant que par le passé. Il jouait bien avec les médias en essayant de se faire passer pour un pauvre malheureux affaibli et blessé aux pieds quand ça l'arrangeait, il n'est pas normal que ce ne soit qu'à sens unique.

S'il avait toujours été discret depuis le début de son emprisonnement, j'aurais peut-être parlé autrement mais vu qu'il a lui-même décidé d'utiliser les médias pour "son" intérêt, il faut qu'il accepte le retour de manivelle et qu'il puisse être photographié et filmé "sous toutes les coutures".

Bref, j'espère que le président invalidera sa décision et laissera les médias montrer l'image de ce personnage dont les paroles semblent trop exagérées pour être crédibles. A supposer que les réseaux de pédophilie existent, pourquoi ne pas en avoir parlé à l'époque où des traces pouvaient être trouvées...
Maintenant, ce sera au jury à décider en âme et conscience, nous n'avons pas toutes les données pour juger de l'extérieur...

Aucun commentaire: