05 mars 2004

Le FN monte... discretement

Un sondage, il ne faut pas y accorder trop d'intérêt... Plusieurs sondages, ça commence à bien faire !
Cette fois, certaines idées semblent émerger au niveau de la politique belge et wallonne... Le retour des chrétiens, la chute des réformateurs et l'explosion des extrémistes.

Le retour de chrétiens est une erreur car de nombreux exemples le montrent dans le monde: la politique doit être athée, pour la raison toute simple qu'une bonne gestion gouvernementale demanderait un maximum de "bon sens", ce qui n'est pas le cas lorsque des "dogmes religieux" interviennent ! Malheureusement, les autres partis ont leurs propres "dogmes", ce qui ne permet pas de véritable alternative.

La chute des réformateurs était prévisible: trop d'erreurs "humaines" ont été commises pour ne pas remettre en cause la confiance que les "citoyens" ont dans le mouvement. Lorsque l'on personnalise trop un mouvement, il faut que ces personnes soient au dessus de tous soupçons et là, ...

L'émergence des extrémistes, qu'ils soient en Flandre ou en Wallonie, me pose problème mais je commence à être fataliste là-dessus en me disant qu'un jour, ce sera peut-être la seule manière pour faire un électro-choc. En effet, on ne peut pas dire que les politiciens "classiques" ne sont pas prévenus depuis longtemps mais ils s'entêtent dans certains comportements qui font douter le citoyen. A moins que le racisme ne fasse vraiment son grand retour... Qui sait, je reste perplexe !

En tout cas, tout cela me confirme dans mon idée que je ne dois pas accepter de compromission dans ma manière de vouloir faire de la politique: c'est ma méthode ou pas du tout (si ça ne plaît pas aux "habitués"), car dans le cas contraire, ce serait renier des principes. Il faut lutter contre les extrémismes en ne leur donnant aucun baton pour se faire battre !

Aucun commentaire: