17 mars 2004

Avoir le pouvoir n'est pas une excuse aux manipulations...

Toujours à la suite de la défaite des conservateurs espagnols, on se rend maintenant compte que les dirigeants en place ont menti, ont essayé de pousser les médias à mentir, ont même été jusqu'à faire voter une mauvaise résolution par l'ONU... Tout cela dans l'espoir d'être réélus....

Encore une fois, l'image de la politique en sort salie. Les hommes politiques se plaignent qu'ils sont toujours mis sur la sellette, que les médias en font parfois trop et que montrer les points négatifs aide les extrémistes et n'aide pas la démocratie...
Soit, mais s'ils arrêtaient de déconner et de faire n'importe quoi pour "le pouvoir", les médias n'auraient pas grand chose à se mettre sous la dent, si ce n'est parler du fond des choses. Le pire de tout cela, c'est que je ne trouve pas que l'on parle beaucoup de la cause des problèmes et des solutions possibles. Pour l'instant, personne ne semble avoir de vision à long terme des problèmes de notre société.

Maintenant, il est très positif de voir que les "cochons de votants" n'ont pas été naïfs et les "plus honnêtes" ont été élus. Reste à espérer que maintenant qu'ils vont toucher au pouvoir, ils ne vont pas faire les même erreurs.
Première étape: les espagnols vont-ils réellement quitter l'Irak ?
Le problème est que le mal est fait. Il n'aurait jamais fallu faire la guerre pour rien. Maintenant, l'Irak est déstabilisée et partir en laissant les extrémistes islamistes prendre le pouvoir n'est pas une solution non plus.... Réparer les conneries du président actuel des states et ses amis pétroliers et armuriers va être difficile !

Aucun commentaire: