24 février 2004

Un nouveau code de la route...

De 14 à plus de 80 infractions graves. Un changement que l'on ne peut ignorer.
Malheureusement, et on serait tenté de dire une fois de plus, il semble que les décisions politiques ont été prises en dépit du bon sens.
En effet, s'il est heureux que l'on s'attaque de manière importante à tous les fangios et autres dangers publics, il va de soi que si les contrôles ne suivent pas, ces belles lois ne serviront à rien et plus il y en a à nombre constant de policiers, moins on peut en contrôler séparément.
De plus, lorsqu'il y avait 14 infractions graves, tout le monde en connaissait la majorité et savait plus ou moins ce qu'il ne pouvait pas faire. Maintenant, je serais curieux de savoir combien de conducteurs pourront encore citer 50% des infractions graves (ce qui en ferait déjà plus de 40 !)

Je ne vais pas entrer plus dans les détails car je n'ai pas encore vu le contenu complet de cette nouvelle modification au code de la route. Néanmoins, je ne peux qu'une fois de plus rajouter deux choses que je soutiens depuis des années:
- D'un côté, changer le code de la route n'est utile que si l'on se base sur des décisions de bon sens qui font que 80% des gens les trouvent "naturelles". On peut ainsi vraiment lutter contre les comportements déviants !
- De l'autre côté, il y a des endroits où la voirie devrait être adaptée et par la même, il serait bien plus facile pour tous de respecter les règles, parce qu'elles sembleraient "logiques".Par exemple, couper les longues lignes droites où l'on trouve de nombreuses priorités de droite par un rond-point bien placé lorsque deux artères se croisent permettrait d'y faire ralentir les conducteurs, et ceci à moindre frais...

Le bon sens, toujours le bon sens !!!! Please !

Aucun commentaire: