09 février 2004

Le vote des étrangers vu par le VLD

La dernière proposition en date du président du VLD est donc que les étrangers déboutés de la naturalisation n'aient pas accès au vote. Si sur le fond, cette idée semble bonne et défendable, sur la forme, le doute subsiste.
En effet, pourquoi les étrangers qui ne demandent pas la nationalité parce qu'ils savent qu'ils en seraient exclus pourraient voter et pas ceux qui tentent leur chance?
L'argument d'opposition à la proposition qui est de dire que ceux qui seraient refusés le seraient sur base judiciaire et donc normalement déchus automatiquement du droit de vote directement semble solide...

Tout cela ressemble donc une fois de plus à du blabla politique inutile et médiatique.
Quand on pense qu'en plus, le nombre de personnes concernées par ce nouveau droit de vote est relativement insignifiant, il y a de quoi se demander s'ils n'ont vraiment rien de plus important à faire...

Aucun commentaire: