26 janvier 2004

Namur bloquée par les forains

Tout le monde a le droit de faire entendre sa voix et de défendre ses intérêts.
Il est inacceptable de prendre une population en otage pour faire entendre cette voix.

Ces deux phrases résument ma position quand j'entends que des forains, pour démontrer leur insatisfaction sur la politique de la commune au niveau des emplacements, vont paralyser la ville et faire une opération escargot sur l'autoroute E411 et donc ennuyer de nombreux namurois.

Il me semble que trop de personnes oublient que leur liberté s'arrête là où commence celle des autres et que leurs droits sont limités par leur respect des droits des autres.
En clair, je suis totalement opposé à ce genre d'actions qui relèvent de la prise d'otage. Etant donné qu'on ne cède pas aux preneurs d'otages pour ne pas donner d'idées à d'autres, il ne faudrait pas céder aux forains quelles que soient leurs revendications.
En effet, si ce genre d'action donne des résultats, les camionneurs, les agriculteurs ou tout autre groupe qui est suffisamment structuré que pour poser des problèmes de circulation vont de nouveau bloquer les villes à l’occasion.
Non, la mobilité est déjà difficile ainsi et il est inacceptable que la maman qui doit déposer son bébé à la crèche avant d'aller travailler ou le navetteur qui doit aller prendre son train dans les temps ait à souffrir des "humeurs" des forains.

Ce genre de pressions est inacceptable et je trouve qu'elles devraient être dénoncées !
La négociation calme devrait être toujours privilégiée et certains devraient se rendre compte qu’on ne peut toujours contenter tout le monde et qu’il faut parfois accepter que le choix pour le plus grand nombre soit celui qui prédomine !

Aucun commentaire: