05 décembre 2003

Trop de liberté tue la liberté

La loi est une chose, la réalité en est une autre. Néanmoins, lorsque dans certaines situations, certains prennent leur liberté en mettant en cause l'intérêt général, il devrait exister un principe qui peut les mettre "hors jeu".

En effet, en tant que citoyen,
- il me semble inacceptable que des personnes n'ayant rien à voir dans un procès puissent le bloquer par leur envie de défendre la théorie du "grand complot",
- il me semble inacceptable que des délégués syndicaux poussent leurs "troupes" à détenir des employeurs contre leur volonté (et la loi) au risque que ceux-ci ne fassent ensuite plus aucun effort pour les travailleurs par rancoeur,
- il me semble inacceptable que des politiciens pratiquent "la flibuste" pour gagner du temps à la chambre ou au sénat car c'est avec nos impôts qu'ils sont payés et s'il n'y a aucun espoir d'empêcher une décision, gagner du temps n'est que perdre l'argent de tous,
- il me semble inacceptable qu'un ministre puisse faire des infractions au code de la route en mettant des usagers en danger parce qu'il peut se permettre de payer ses PV gràce au salaire pour lequel tous les citoyens cotisent,
etc, etc.

Je pense que, comme toujours, le bon sens et le respect de l'autre devraient parfois être prépondérants sur certaines "lois" bureaucratiques qui ne sont pas connues ou appliquées.
C'est en tout cas ce qui devrait motiver le pouvoir législatif quand il travaille, même si ce n'est pas toujours le cas...

Aucun commentaire: