08 décembre 2003

Les namurois: mal aimés de la mobilité...

Cela fera bientôt 8 ans que je travaille et force m'est de constater que la liaison principale entre Namur et Bruxelles, c'est à dire la E411 a apporté beaucoup plus de déplaisir que l'inverse...

En effet, j'ai connu les travaux de rénovation sur sa partie "flamande", durée 6 mois, limitation de la circulation à une bande dans un sens; les travaux "version 1 - rénovation" de la route à hauteur de Wavre, durée 3 mois limitation à 2 bandes; les travaux "version 2 - réparation du pont" de la route à hauteur de Wavre, durée 6 mois, limitation à 2 bandes; maintenant, l'incendie au carrefour Léonard, blocage total et prévision de durée: 2 mois....
On peut ajouter au tableau le blocage de la ville par les camions...

On pourrait se dire qu'il suffit de prendre le train pour contourner les problèmes mais ce serait sans penser aux grèves, aux retards et aux annulations de trains suite à divers problèmes techniques de nouvelles motrices, etc...
De plus, on voulait remettre en cause les investissements de la dorsale européenne ! Quand on pense qu'à côté de cela, certains sont prêts à mettre de l'argent pour pouvoir garder des TGV vers Paris plutôt qu'investir dans cette liaison, je me pose des questions !

Finalement, il est difficile d'être namurois et de travailler à Bruxelles... Quand on pense que Namur est la capitale de la Wallonie, il y a un problème... Mais il est vrai que nos "pontes", s'ils doivent se rendre sur Bruxelles, peuvent sans doute bénéficier du passage sur la voie d'urgence avec soutien de policiers pour leur ouvrir la route...

Finalement, vu les emmerdes qui vont avec, il me semble tout à fait normal que les salaires soient plus importants pour les navetteurs extérieurs à Bruxelles ! Maintenant, s'il était possible d'échanger une partie de ces avantages pour trouver à Namur le même type de travail, je crois que je n'hésiterais pas longtemps !

Aucun commentaire: