24 novembre 2003

Les réunions nocturnes et au finish des gouverments

Arriver au pouvoir est une chose... Rester au pouvoir est une autre chose, et il semble que certains sont prêts à tout pour y arriver.
La situation des politiciens actuels est absolument incroyable. Qui peut encore croire que des réunions au finish durant des nuits entières peuvent déboucher sur des décisions réfléchies et équilibrées ? Personne !

Cette manière de travailler est ridicule: le premier qui flanche "a perdu" est à la limite de la gaminerie et des cours d'écoles de primaire !

Des personnes adultes, intelligentes et réfléchies qui se disent responsables et qui se veulent les représentants des citoyens doivent pouvoir être capable de prendre des décisions à travers des réunions qui ne durent pas plus que 4 ou 5 heures, car dès après, les idées ne sont plus claires ! Si ce n'est pas le cas, c'est qu'il y a incompatibilité, ingouvernance ou autre et il faut être capable de le reconnaître et retourner devant l'électeur, quitte à prendre une "claque" !

Désolé, ce n'est pas parce que l'on est "haut dirigeant" qu'on peut faire n'importe quoi et si dans des grandes entreprises, des décisions de conseils d'administrations et d'assemblées générales peuvent se prendre en quelques heures, ce doit être possible au niveau du gouvernement. Il faut limiter strictement les horaires et les durées de réunion et exiger, sous peine de sanction, d'obtenir des résultats : ce qui est acceptable après 60h de réunions l'est déjà aussi après 3h et si les gens qui discutent sont des gens compétents, la solution sortira après 3h, pas après 60 quand tout le monde est fatigué !

Cette manière de gouverner m'énerve ! Car en plus, c'est avec l'argent des impôts de tout le monde qu'ils "dysfonctionnent" et qu'ils justifient ces salaires monstrueux parce qu'ils passent des heures et des heures à travailler...

Que faut-il féliciter: quelqu'un qui travaille vite et bien ou quelqu'un qui travaille mal et longtemps ? Poser la question, c'est déjà y répondre.... sauf en politique actuelle !

Aucun commentaire: