16 octobre 2003

Entreprises et diminution d'impôts

Quand on demande au nouveau patron de l'Union Wallonne des Entreprises ce qu'il faudrait pour améliorer l'entreprise en Wallonie, il répond en gros "moins d'impôts, moins de syndicats, plus de libertés"...

Je suis d'accord sur l'idée sous-jacente qu'une simplification administrative qui permettrait à l'autorité publique de faire des économies devrait permettre de compenser une baisse de la fiscalité sur les entreprises par ces économies. Il est certainement également possible que d'autres économies suite à l'élimination de gaspillages et autres aberrations administratives pourraient être consacrées à l'abaissement de la fiscalité des entreprises.

Je suis d'accord que souvent, les syndicats tuent la dynamique d'entreprendre. Je suis nettement plus positif envers des syndicats non implantés dans les entreprises mais spécialistes en législation et qui pourraient agir dans n'importe laquelle des entreprises de manière contraignante sur demande justifiée d'un travailleur qu'envers des représentations permanentes.

Quant aux libertés des entrepreneurs, je suis malheureusement pour l'instant plus circonspect. En effet, si cette liberté va de pair avec une charte éthique et des engagements liant l'entrepreneur par force de loi, je suis à 100% pour mais si cette liberté veut dire "faire de l'argent à tout prix, en faisant fi de toute humanité et de toute solidarité", je suis contre.
Je pense qu'une charte éthique permettrait de laisser plus de libertés aux entrepreneurs: qu'ils s'engagent à respecter certaines valeurs sous contrainte légale et l'état devrait leur laisser plus de libertés. Si les exemples d'entreprises qui réussissent sont toujours celles qui délocalisent, qui mettent au chômage pour augmenter les cours de la bourse, qui polluent pour éviter de recycler, qui exploitent les plus faibles, etc. l'état ne pourra jamais lâcher la bride.

En clair, je pense que les entrepreneurs ont les cartes en main pour justifier leurs demandes. Qu'ils soient irréprochables et les surveillances lourdes et handicapantes se relacheront d'elles-même !
Pour le reste, il reste du travail pour améliorer l'administration, mais je pense qu'on est sur le bon chemin, même s'il faudra encore du temps...

Aucun commentaire: